Pierre Cherbero pianote et chante au Cercle publié le vendredi 25 avril 2008

Poster créé par Pablo (Corréa) pour Pierre Cherbero
Je voudrais vous faire part de la publication de photos que j'ai prises jeudi soir au Cercle (voir le billet intitulé « Inauguration du Cercle Périgueux jeudi 24 avril » ci-dessous).

J'en profite pour faire un peu de pub pour l'ami d'un ami...
Pablo vient de créer cette affiche pour son ami pianiste-interprète Pierre Cherbero venu de Bordeaux, qui se produira au bar-à-vin Le Cercle, rue Éguillerie à Périgueux aux dates suivantes :
  • 25 avril (hier, vendredi soir)
  • 23 mai
  • 13 juin

Les billets concernant Pierre Cherbero sur PERIBLOG ›
Les billets concernant Pablo sur PERIBLOG ›

Bon, je vais arrêter de parler du Cercle pour un moment, sinon on va finir par croire que j'y habite... à qui le tour ? Le Mellow, L'Ouvre Boite ?...

Et puis je voulais dire que l'autre évènement du jour hier, m'est complètement passé sous le nez : aux alentours de midi, une équipe de tournage à filmé une pub nationale sur la place du Coderc ; je n'étais pas là !... merci de m'envoyer des photos si vous en avez.

Bonne journée à toutes et à tous et profitez bien du soleil. W

Libellés : , , , ,




Inauguration du Cercle Périgueux jeudi 24 avril publié le mardi 22 avril 2008

Mise à jour : Les choses vont et viennent... aux dernières nouvelles Benoît Ducasse n'était pas aux commandes du Cercle et, tenez-vous bien, Guillaume Graffeille, pour un temps au moins, tient la barre de cet hôtel, restaurant et bar-à-vin. Pour ceux à qui Guillaume manquait (cela fait beaucoup de monde), allez donc lui dire un petit bonjour.
Mise à jour : Voir les photos de l'inauguration en bas de ce billet ›

Le Cercle nouveau est arrivé !

Benoît Ducasse
Benoît Ducasse, gérant de l'hôtel l'Univers et restaurant-bar à vin Le Cercle à Périgueux

Un nouveau visage, un nouveau menu, des nouveaux vins...

Tous ceux qui ont fréquenté le restaurant-bar à vin Le Cercle l'an passé le savent : le gérant à changé de visage, et il a aussi poussé d'une bonne vingtaine de centimètres... le sourire culminant à 1m94 d'altitude, mais pas intimidant pour deux sous, Benoit Ducasse vous accueillera désormais dans la salle aux teintes sophistiquées : noires, rouges et or.

Benoît, 40 ans, est originaire de Niort. Il vient depuis peu de jeter l'ancre à Périgueux après avoir vécu dans différentes villes de France, dont Agen où il à exercé le métier d'agent commercial pendant près de douze ans.

Il est temps que vous fassiez sa connaissance

La terrasse du Cercle vue de devant, rue l'Éguillerie.Le Cercle - la terrasse côté rue Éguillerie derrière la Société Générale
Après quatre mois de rodage, Benoit à enfin décidé d'inaugurer le Cercle « nouveau »... vous êtes tous conviés à vous y rendre et sur présentation d'une de ses cartes d'invitation, vous aurez droit à un cocktail par personne pour chaque couple. Vous pourrez vous procurer les « flyers » au Cercle même ou chez certain commerçants du centre ville. Mais avec ou sans flyer, venez nombreux !

L'arrière salle du restaurant Le Cercle
La terrasse du Cercle vue de derrière. Benoit avec les deux chefs du restaurant : Pat et Raph (photo de droite)
Benoìt avec Pat et Raph les chefs du restaurant Le Cercle à Périgueux

Inauguration du Cercle - un petit poster que j'ai créé pour le site de Benoit Ducasse inspiré d'une étiquette de bouteille de Beaujolais Nouveau (Georges Duboeuf)

Un nom peut-il définir notre destiné ?

Est-ce parce que je m'appelle William que je suis allé « conquérir » l'Angleterre (en fait c'est elle qui m'a conquis), et est-ce parce qu'il se nomme Ducasse que Benoît dirige aujourd'hui un restaurant, ou est-ce parce que Nicolas qui expose ses photos au Cercle a pour patronyme Lux qu'il exerce le métier de photographe, ou est-ce encore parce qu'il se prénomme Pablo qu'un de mes amis est devenu un des peintres les plus talentueux de la région ? Un nom ou un prénom peut dans certains cas, avoir une influence non négligeable sur la destiné de celui ou celle qui le porte ; du moins, c'est mon avis.
Benoit Ducasse et William Lesourd discutant les details concernant le site Web de l'hotel restaurant www.hotelrestaurantlunivers.fr/
Me voici en train de discuter avec Benoît certaines spécificités concernant le site Web du Cercle et de l'Univers qui m'avait été commandé l'an dernier par Guillaume Graffeille, l'ancien gérant qui vit désormais au Koweit : www.hotelrestaurantlunivers.fr
Site Web que j'ai créé pour l'hôtel Restaurant L'Univers - Le Cercle

Début de soirée au Cerle - les photos

Benoît Ducasse accueille ses invités au Cercle
Benoît Ducasse accueille ses invités au Cercle. Champagne et hors-d'œuvres sont prêts.

Inauguration du Cercle, le bar, beau monde

Inauguration au Cercle à Périgueux - les people - 24 avril 2008
Inauguration au Cercle à Périgueux - les people - 24 avril 2008

Inauguration du Cercle, le bar, beau monde

Pause cigarette au Cercle

Libellés : , , ,




Commentaire de Anonymous Anonyme , le 22 avril 2008 21:10  

Le cercle nouveau??? Ben nous on preferait l'ancien, ça c'est sur!!! Ce qu'il y a de nouveau...hum laissez moi reflechir.....un service et un accueil qui laisse a desirer et surtout une connaissance mediocre du vin dans un bar a vins...a part ca je vois rien d'autre...quel gachis

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 28 avril 2008 01:28  

J'ai publié le commentaire ci-dessus après quelques hésitations. J'en ai parlé à Benoît Ducasse, qui j'espère fournira une réponse appropriée.
Guillaume Graffeille qui dirigeait Le Cercle auparavant était très apprécié de ceux qui fréquentent habituellement les bars huppés de Périgueux, d'autant qu'avant son passage au Cercle, il avait travaillé plusieurs années dans d'autres brasseries de la ville.

Les réactions telles que celle-ci de la part d'ancien clients sont presque inévitable. Il est toujours difficile pour un nouveau gérant de conquérir la clientèle de celui qu'il remplace, surtout si le nouvel arrivant n'est pas un enfant de la région. Je ne connais pas le niveau des compétences de Benoît Ducasse ni celui de ses qualités d'hôtes, aussi je me garderai de vous dire que vous avez raison ou bien tord. S'il y a une part de vérité dans ce que vous dites, je pense que Benoît en tiendra compte et fera les efforts nécessaires pour que vous n'éprouviez plus, au cours d'une prochaine visite, le besoin de lui faire de tels reproches. Sinon, n'hésitez pas à lui dire ce que vous pensez de vive voix, il appréciera sans aucun doute l'honnêteté de vos sentiments. W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 28 avril 2008 17:39  

C'est tellement gratuit de critiquer et de détruire les gens que l'on ne connait pas. Chacun a sa chance et on ne peut pas plaire à tout le monde. C'est quelqu'un de très courageux et bosseur. Le gâchis c'est de voir des commentaires tel que celui là qui repousseront encore plus les gens qui le liront et qui n'arrangera pas l'image du Cercle. Tous les goûts sont dans la nature... Je trouve ce bar très agréable et le service est au contraire très correcte et on n'a pas le sentiment de se faire arnaquer...

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 4 mai 2008 10:50  

J'aime beaucoup ton histoire de destiné avec les prénoms. Le mien était celui d'une sainte qui s'est fait bouffé par un lion dans une arène romaine...Aie, Aie, Aie, cela n'augure rien de bon pour mon avenir !!! Mais comme je n'y crois pas, tout va bien. A bientôt Biz TTNE

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 7 mai 2008 00:52  

Merci pour les commentaires.

Pour une période indéterminée, Guillaume Graffeille, l'ancien gérant qui est à Périgueux depuis une bonne semaine sera derrière le bar. Allez nombreux au Cercle lui souhaiter le bonjour.

J'aurai sans doute d'autres informations à vous communiquer dans les prochains jours. W

Nicolas Lux expose au Cercle a Perigueux publié le jeudi 3 avril 2008

Quand j'avais seize ans, je me souviens, je disais à qui voulait m'entendre que j'étais mûr...
Nicolas Lux au café de la Place à Périgueux fin mars 2008
imbu de cette conviction, je pensais pouvoir prétendre à une vie d'aventurier : tailler avec un canif mes marques tout au long d'un parcourt sinueux et jonché de pierres traîtresses, mais vivre des instants fabuleux, de ceux qui restent imprégnés dans la mémoire ; la vie comme certain d'entre nous la rêve !

D'un saut, j'ai chaussé mes pataugas et mis mon canif dans la poche pour m'enfuir vers l'inconnu ; mais faire le grand pas et embarquer tel Lord Jim sur les mers chaudes, exige une belle dose de confiance en soi et une énorme détermination. Parce que j'étais vraisemblablement dépourvu de ses attributs, mes pas se sont arrêté là où les vagues de la Manche venaient se denteler et s'enfoncer dans le sable ; puis au bout de quelques nuits chaudes passées dans les granges de paille et froides dans les dunes de sable, je retournais, sale et piteux, me réfugier dans le cocon familial. Ma mère riait. Neuf ans plus tard, l'envie de partir me reprenait...

Nicolas Lux - photo - Robinet sur plage
© Nicolas Lux
Lorsque j'ai rencontré Nicolas Lux (ça ne s'invente pas), je suis tombé en arrêt devant ce qu'il avait déjà accompli et les projets qu'il se promettait de réaliser dans les années à venir. Son départ en solitaire, à l'âge de dix-sept ans pour se rendre dans la ville de Prague, avant que les cohortes de touristes n'encombrent le pont Charles, représente le pas que je n'ai personnellement pas osé franchir.

Le fait qu'il soit parti parce qu'il éprouvait une passion naissante pour tout ce qui se rapportait à l'Europe de l'est, ajoute encore plus de valeur à son aventure. Au siècle dernier, quand il restait encore des choses à découvrir, on pouvait voyager avec le seul but de les chercher, mais maintenant que sur notre terre, il n'y a pas ou peu de pierre qui n'ait été retournée, il vaut mieux partir avec des intentions bien définies en tête ? Nicolas l'a compris.

Dans sa tête bien faite, Nicolas Lux, le billet de train en poche, élabore, structure et forme ses projets d'écriture, de reportages photographique, de matériel éducatif, de spectacles de théâtre, j'en passe, mais se sont là les meilleurs... il est engagé socialement et son désir d'aider les jeunes à comprendre les institutions européennes me remplit d'admiration. C'est un sujet important, mais tellement sérieux... ce qui est le plus frappant chez lui, c'est sa maturité et l'étendue de ses engagements ; on le sent promis à un grand destin.

Nicolas Lux - photo - cochon dans terrain vague
© Nicolas Lux
Nicolas Lux - photo - le cycliste
© Nicolas Lux

Nicolas Lux expose ses photos au bar à vin le Cercle, 3 rue l'Éguillerie à Périgueux, pour quelques semaines encore.
Nicolas Lux photographe-reporter indépendant
Tel. : +33 (0)6 08 52 12 87
e-mail : nico_lux@hotmail.com
Vous en saurez plus sur Nicolas Lux en vous rendant sur son site Web ›

Libellés : , , , , ,




Ambiance musicale a Perigueux

Mes abonnés auront reçu une notification dimanche matin au sujet de ce billet, mais comme vous verrez celui-ci date de vendredi. Quelque chose n'a pas tourné rond avec mon blog...
Fernand Savonni musique et chanson réunionnaiseLe réunionnais Fernand Savonni se produit ce soir au bar à vin Le Cercle, 3 rue l'Éguillerie.

Hôtel restaurant l'Univers et bar à vin Le Cercle ›

Basé à Bordeaux, Fernand Savonni est un spécialiste de la Sega Maloya, une musique de là-bas (ça va bouger).

Pour parfaire cette ambiance tropicale, le gérant Benoit Ducasse préparera pour vous un « planteur » (punch) et tapas. Venez nombreux...

Hôtel restaurant l'Univers et bar à vin Le Cercle ›

Vincent McDoom sur la place du Coderc


Vincent McDoom à Périgueux
© Thierry Calmels
Ce vendredi soir vous aurez peut être vu Vincent McDoom jouer à l'Agora dans « l'Éléphant People », un opéra pop inspiré de la vie des bêtes de foire au 19ème siècle.

Je dois avouer mon ignorance ici, car Vincent McDoom m'est complètement inconnu. Pas étonnant car il s'agit semble t-il de quelqu'un qui doit sa célébrité à la télé réalité que, je n'ai jamais eu l'occasion de regarder. En tout cas, l'ami Thierry à capturé ce matin la photo de ce grand être aux membres fins, alors qu'il faisait son marché. La voici pour vous qui le connaissez peut-être.

Libellés : , ,




Pablo - peinture et musique au bar Le Cercle Périgueux publié le vendredi 16 novembre 2007

Guillaume Graffeille - Gérant bar Le Cercle Périgueux
Guillaume Graffeille gérant du Bar Le Cercle à accueilli clients et spectateurs avec la bonne humeur qui lui est coutumière. Notez le bol de (délicieux) punch qu'il avait préparé un peu plus tôt et dont le généreux dosage en a déridé plus d'un...
L'exactitude, dit-on, est la politesse des rois, et n'étant pas de sang bleu je me suis permis d'arriver un peu tard au vernissage de Pablo.

Mal m'en a pris, puisque que le peintre en avait aux trois quart terminé avec sa performance. J'ai dû alors me presser pour prendre quelques photos à la fois de l'artiste à l'œuvre et de son accompagnateur musical, Pierre Cherbero.

Pablo self-portrait Périgueux
Pablo
Lorsque j'ai aperçu Jonathan Labbé de Canalmoins.net je me suis dit « Sauvé... Je vais pouvoir joindre sa vidéo à mon billet et donner à mes lecteurs un reportage à la hauteur de l'évènement », malheureusement cette fois-ci Jonathan n'avait pas pu se procurer la caméra (en dépit du fait que Léo Corréa, fils du peintre José Corréa et frère de Pablo soit un membre de l'équipe de Canalmoins).


Pablo durant sa performanceC'est la première fois que j'observe Pablo triturer la toile avec la brosse et je dois dire que c'est un spectacle à ne pas manquer. C'est un acte téméraire que de peindre sous le regard d'une centaine de paires d'yeux, interrogateurs, curieux, critiques... Qui d'autre qu'un talent exceptionnel peut avoir ce courage et ne pas faillir ?



Pablo - Frida Kahlo - Bob Dylan esquisse
Frida (et Zimmerman)

Pablo - Sitting Bull - Jimmy Hendrix
Voodoo sioux



Pablo - Rembrand - Pablo Picasso
Les trois ages du peintre
Pablo - Van Gogh - Toulouse Lautrec
Et dehors : la ville



Pablo peignant au bar Le Cercle Périgueux
Tous en émoi devant la performance de Pablo
Pierre Cherbero - Peyochanchan - pianiste Périgueux
Pierre Cherbero



Pablo Corréa, artiste peintre
20, impasse Anatole France
24660 Coulounieix-Chamiers, France
Tel : 06 74 38 01 00

Pierre Cherbero
Mieux connu dans le monde de la musique sous le pseudo de Peyochanchan
Pierre Cherbero est à la fois un tourneur, producteur, musicien, interprète...
Pour le contacter, merci de vous rendre sur son espace MySpace et lui envoyer un courriel :
www.myspace.com/peyochanchanmusic

Libellés : , , , , , ,




L'Express 50 meilleures adresses à Périgueux publié le vendredi 26 octobre 2007

L'Express 50 meilleurs adresses a Périgueux 2007
L'Express est disponible pendant une semaine chez votre marchand de journaux : 3,50€
Guillaume Graffeille, Le Cercle Périgueux - 2007

Guillaume Graffeille devant les portes du Cercle.

Je me fais le plaisir de vous informer que l'Express cette semaine a rassemblé ce qui sont, d'après eux, les 50 meilleures adresses de Périgueux.
J'en suis particulièrement ravi car mon amie Geneviève Fleury de « l'Épicerie des Gourmets » se trouve en bonne place sur la couverture (la seule femme) et qu'à l'intérieur vous y trouverai un article au sujet d'un autre ami, Guillaume Graffeille* gérant du Cercle (Hôtel restaurant l'Univers) pour qui je suis en cours de finir j'ai créé un site Internet. J'ai aussi créé deux ou trois pages Web pour l'Epicerie des Gourmets.



Guillaume Graffeille, lors de son mariage fin 2007 à Périgueux*Guillaume Graffeille a quitté la gérance de l'hôtel restaurant L'Univers - Le Cercle et il à été remplacé par Benoît Ducasse. Je parlerai de Benoît, le nouveau gérant dans un prochain billet fin janvier ou en février 2008. Guillaume Graffeille, quant à lui, est parti avec sa jeune épouse en début 2008 vivre sous le ciel plus bleu encore du Koweit, pour y fouler les herbes vertes émeraude des terrains de golfe (je crois qu'il y travaillera comme instructeur de golf). Je lui souhaite bonne chance.

Libellés : , , , , , , , ,




Une petite selection de mes billets



Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

PERIBLOG COMPTE PLUS DE 340 BILLETS...

Voici ci-dessous mes 25 derniers billets. Voir les archives (dans la colonne de droite) pour le reste mois par mois