L'éternelle chanson publié le dimanche 14 février 2010

En un jour comme celui-ci, un peu trop commercialisé — c'est dans l'air du temps —, je publie ce poème de Rosemonde Gérard dans lequel vous reconnaîtrez au moins quelques strophes. Il est pour nous tous, que nous vivions en ce moment même une relation amoureuse ou que nous en regrettions une qu'il nous est impossible d'oublier. Bon dimanche et bon Saint Valentin à toutes et à tous.

L'éternelle chanson


Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos cœurs en fête,
Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur notre banc ami, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer,
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant toujours par un baiser.
Combien de fois jadis j'ai pu dire " Je t'aime " ?
Alors avec grand soin nous le recompterons.
Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
De petits riens exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
Quand sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Un vieux couple. Photo par François Berton, Paris
Avec l'aimable autorisation de François Berton
Et comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
Qu'importeront alors les rides du visage ?
Mon amour se fera plus grave - et serein.
Songe que tous les jours des souvenirs s'entassent,
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens.
C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main
Car vois-tu chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain.

Et de ce cher amour qui passe comme un rêve,
Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,
Retenir s'il se peut l'impression trop brève
Pour la ressavourer plus tard avec lenteur.
J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare,
Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours ;
Je serai riche alors d'une richesse rare
J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours !
Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève,
Ma mémoire parfois me rendra la douceur ;
Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
J'aurai tout conservé dans le fond de mon coeur.

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos cœurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
Et je te sourirai tout en branlant la tête
Et tu me parleras d'amour en chevrotant.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.


Rosemonde Gérard (Louise-Rose-Étiennette Gérard, femme d'Edmond Rostand l'auteur de Cyrano de Bergerac)


Libellés : , ,




La Saint Valentin au Cafe Errel Perigueux publié le vendredi 15 février 2008

Pour illustrer la Saint Valentin, je ne me suis pas attardé sur ma vie sentimentale qui est aussi sèche que le fond d'une rivière au Sahel juste avant la mousson.

Au lieu de cela j'ai porté mon attention, le lendemain, sur Sarah et son ami assis à la terrasse du café Errel sur la place du Coderc.
Couple d'amoureux (dont Sarah Joh) assis sur la terrasse du café Errel « au coeur du café » place du Coderc à Périgueux
N'ais-je pas eu raison ? La tendresse exprimée par l'entrelacement de leurs (multitude) de doigts et surtout le bonheur qu'exhale leur beau regard clair feraient s'attendrir le plus dur des cœurs et comme le mien est fait de guimauve alors vous pensez que j'ai fondu...

Libellés : , , ,




Commentaire de Anonymous Josie , le 16 février 2008 22:38  

Tu as bien fait de " fondre ", ils sont beaux les amoureux !

Commentaire de Anonymous Pastek , le 17 février 2008 11:50  

y'a pas de mousson au Sahel.

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 17 février 2008 17:44  

Le Sahel est principalement recouvert par la steppe et la savane. Il reçoit 150 à 500 mm de précipitations par an, principalement pendant la mousson.
Source : Wikipedia France

Il y est dit aussi que le sahel est une région en proie à la sécheresse et à une désertification qui connaît une progression inexorable, et ne suis-je pas justement en train de dire que ma vie sentimentale est sèche et non pas bénie et fertile par l'eau de pluie ?

Ceci dit, tu as au trois quart raison puisque la mousson concerne en général (ou est-ce uniquement) les régions d'Asie du Sud Est et de l'Océan Indien.

Commentaire de Anonymous Sarah , le 20 février 2008 18:01  

Bonjour, c'est Sarah (oui oui, la même que sur la photo)
Guillaume (c'est comme ca qu'il s'appelle l'amoureux trop mignon) et moi vous remercions pour la photo et votre gentil commentaire... et vous souhaitons bonne continuation avec votre blogue !
PS: ne désespérez pas pour ladite "sécheresse", il suffit de croire en l'amour et il pointe le bout de son nez, quand on ne s'y attend pas... (parole d'experte) ;-)

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 21 février 2008 01:15  

Merci Sarah pour cet encouragement, bien que je ne sois pas aussi désespéré que je le laisse entendre ;-)
Au revoir mes deux tourtereaux. W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 21 juillet 2008 17:06  

Bonjour,
Je voulais juste vous dire que Jean-Paul DELUCHE, Président des Cafés ERREL, en "surfant sur le web" est tombé sur cette délicieuse photo. Il voulait vous en remercier. Bonne continuation
Bérengère

Une petite selection de mes billets



Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

PERIBLOG COMPTE PLUS DE 340 BILLETS...

Voici ci-dessous mes 25 derniers billets. Voir les archives (dans la colonne de droite) pour le reste mois par mois