Une etoile etait nee et elle se nommait Perigueux publié le samedi 22 mars 2008

Dimanche n'était pas une soirée comme les autres... aujourd'hui samedi, je me sens encore médusé et toute la semaine, comme vous avez pu le constater, j'ai souffert du « syndrome de la page blanche »...

Bureau de vote à l'ecole André Davesne le soir du deuxième tour des élections municipales 2008
Bureau de vote situé dans l'école André Davesne, le soir du deuxième tour des élections municipales 2008

L'humeur se fait de plus en plus maussade côté Darcos

Foule attendant les résultats du vote
La foule devant la permanence de Xavier Darcos attendant le résultat final des élections. Ça ne s'annonce pas très bien.

Les projecteurs avaient, ces derniers mois, fait étinceler la chevelure ondoyante de ma belle cité et, on la sentait vouée à un destin de star. On lui avait attribué, voici quelques années un manager qui la connaissait et était épris d'elle depuis sa plus tendre enfance ; un manager un pied situé dans les hautes sphères du showbizz et qui avait grâce à son dynamisme (et de bien précieuses relations) réussi à la sortir de l'ombre dans laquelle elle se décatissait depuis des lustres (je n'oublie pas Yves Guéna bien entendu). Jusqu'à la semaine dernière, les scénarios étaient poussés sous sa porte ; elle les lisait avec avidité ; on l'invitait aux journaux du soir et elle faisait les gros titres de toute la presse nationale. Sur le point d'être reconnue comme la vraie, l'unique fée du Périgord. Sa notoriété allait chaque jour grandissante et les lunettes de soleil Dolce Gabana étaient de rigueur. On lui prédisait un brillant futur à la Sophie Marceau ; et pendant les six prochaines années elle allait (50% d'entre nous en étions persuadé) devenir la coqueluche de ceux qui, jusqu'à présent, faute de savoir, lui préféraient Sarlat La Caneda, Bergerac ou encore Ribérac. Les fans s'agglutinaient depuis quelques temps à sa porte. On se serait crû à Liverpool au temps des Fab 4... et puis ce fut la cata, la catata, la catastrophe ! Son manager s'est fait renverser par une puissante vague pourpre qui dévalait la rue Saint Front.... (lire la suite ci-dessous)

Du coté de la permanence Moyrand


Discours de Michel Moyrand qui vient d'apprendre les résultats des élections municipales 2008.
Discours de Michel Moyrand qui vient d'apprendre qu'il avait remporté la mairie de Périgueux. Discours donné sous le store du café de la Place, place du marché au bois.
Le gars que l'on apperçoit sur le poster en bas à gauche de cette photo, ça aurait pu être moi...
Fin du discours de Michel Moyrand


Michel Moyrand perdu dans la foule le soir du deuxième tour des élections municipales 2008
C'est la cohue et une liesse comme Périgueux en voit rarement.
Les journalistes sollicitent M. Moyrand
Il faut maintenant faire face à la presse...

La permanence Moyrand sur la rue Saint Front, après le discours de Michel Moyrand
La permanence de Michel Moyrand sur la rue Saint Front, après son discours

Monsieur Moyrand est sur le point d'être interviewé à deux pas de la permanence de Monsieur Darcos
La décision d'interviewer M. Moyrand sous le store du café de Paris (Ice Garden Café), à une dizaine de mètres de la permanence Darcos n'était peut-être pas très judicieuse. En effet, une bande de jeune supporters de l'UMP, l'écharpe bleue autour du cou, la tête à claque, vociféraient des injures. Pas très fairplay...
Une journaliste au travail
Les journalistes sont au travail

Retour sur le Cours Montaigne et soirée privée au Théâtre

Xavier Darcos accueil Jean-Louis Demaret (MoDem) à la permanence
Xavier Darcos connaît les résultats. Il accueille Jean-Louis Demaret (MoDem) à sa permanence.

Jean-Louis Demaret est interviewé par France Bleue Périgord
Jean-Louis Demaret est interviewé par France Bleue Périgord
*Un des aspect de la politique qui me gêne le plus, c'est cette nécessité de toujours devoir faire attention à ce que l'on dit... Cette demoiselle se mord aujourd'hui les doigts pour avoir fait une déclaration des plus inappropriées sur son blog et moi je me suis senti obligé d'occulter la chose.
Salon privé du Théatre avec Jean-Louis Demaret, Anne Lamonzie, Xavier Darcos et cet homme...
Jean-Louis Demaret, Anne Lamonzie*, Xavier Darcos et, ne regardez pas tout de suite... cette sympathique personne à l'arrière plan qui se trouve sur presque toutes mes photos de M. Darcos ;-)

(...suite...)
Blessé grièvement dans son amour propre il a été transféré a l'hôpital Cochin de Paris ou les médecins ont diagnostiqué un état sérieux mais stable. Les blessures seraient néanmoins trop profondes pour qu'il accepte un jour de, à supposer qu'il le puisse encore, manager de nouveau la belle périgourdine. Mais sait-on jamais...

Périgueux est aujourd'hui partagée entre le désespoir et la liesse ? L'ingrate aurait-elle déjà oublié son manager et renoncé à ses rêves de gloire. C'était trop de travail ; ce « Phillipe Lucas » à l'attitude un peu hautaine lui demandait de se lever à l'aube pour, non pas faire les longueurs d'une piscine olympique, mais pour néanmoins travailler dur et attirer les foules dans l'enceinte de ces vieux murs restaurés. C'est que la renommée pour qu'elle dure, demande qu'on y mette de l'huile de coude. Sur la vague rouge, surfait un autre manager, plus jeune (plus beau ? Je laisse les femmes en décider) ; il l'a prise dans ses bras et elle s'est laissée séduire par ses promesse d'un tempo plus calme est plus mesuré. Elle est moins stressée, les petites gerçures sur ses lèvre sensuelles sont résorbées... elle dort mieux.

Mais moi voyez vous, j'étais heureux de la voir si belle et si accueillante et ce changement m'inquiète. Périgueux saura t-elle conserver la notoriété acquise sous l'ancien manager ? En bon normand je répondrais comme souvent : p'têt' ben qu'oui, p'têt' ben qu'non. En tout cas je me joins à d'autres qui feront tout leur possible pour que Périgueux ne retombe pas dans l'anonymat d'une petite ville de province où jamais rien de « glamour » ne se passe et se laisse ravir la notoriété par les autres perles du Périgord.

Monsieur Michel Lopez, 2ème adjoint remercié par Xavier Darcos dont Laure sa femme se trouve à ses côtés
M. Darcos remercie Michel Lopez ; Laure Darcos est aux côtés de son homme.Michel Lopez remercie Xavier Darcos avec Laure Darcos à ses côtés
Puis c'est le tour de Monsieur Lopez de remercier Xavier Darcos pour tout ce qu'il a accompli pour Périgueux. C'etait un grand moment d'émotion.
Discours donné par la présidente d'une association pour remercier M. Darcos
Michel Guéguin, animatrice socio-culturelle « Les Mondous »


Xavier Darcos remerciant sa femme Laure
M. Darcos remerciant sa femme pour le soutien moral qu'elle lui a apporté et commentant sur son amour pour la ville et pour les périgourdins.

Monsieur Xavier Darcos, ex-maire de Périgueux et Ministre de l'Éducation Nationale le 16 mars 2008
M. Xavier Darcos ministre de l'Éducation Nationale et bientôt ex-maire de Périgueux.
Sans vouloir sombrer dans le sentimentalisme... au revoir Monsieur le Maire.

Gentil rappel : Merci de respecter les droits d'auteur pour tous les médias présents dans ce blog. Veuillez me contacter si vous désirez utiliser une de mes photos à des fins commerciales ou autres. Sauf cas particuliers la condition d'utilisation sera de mettre un lien visible vers mon blog sur la page ou figurera la photo. Des agrandissements sont dans certains cas disponibles, il suffit de demander. W

Libellés : , , , ,




Commentaire de Anonymous Anonyme , le 22 mars 2008 12:34  

Voilà 40 ans que Périgueux restait à droite un peu de changement cela n'est pas plus mal les périgourdins des quartiers pauvres ont voté eux aussi et ils adhèrent depuis longtemps au changement combien coûtait la ligne Paris périgueux en avion et pour qui? merci de m'en faire part

W répond : Un seul point dans le programme de M. Darcos me gênait, et c'était celui-là... l'aéroport, pour deux raisons. Le billet d'avion sera presque toujours plus cher qu'un billet de TGV et (mais j'espère que vous garderez cela pour vous), je stresse lorsqu'il me faut prendre un avion, surtout s'il n'a que deux moteurs, à hélices qui plus est). Je crois effectivement, qu'il vaudrait mieux électrifier la ligne ferroviaire pour permettre un raccordement au réseau TGV. Mais même avec toute la volonté du monde, M. Moyrand lui-même dit que cela prendra jusqu'en 2020 avant de pouvoir réunir les 100 millions d'Euros de budget nécessaire (estimation vague et probablement incorrecte comme c'est toujours le cas) pour compléter ces travaux, et encore cela dépendra des résultats d'un bilan de faisabilité qui est présentement à l'étude. Alors croyez-vous vraiment que ce point était une priorité pour les six prochaines années et que cela justifiait le renvois d'un maire du calibre de Xavier Darcos qui apportait tant à la ville et qui allait apporter encore plus grâce à son statuts de ministre ? Notre maire sortant aurait pu dédier son énergie à ce projet l'heure venue. N'était-il pas après tout, préférable en attendant que le TGV devienne une réalité, de prendre, comme il l'a fait, la décision de redévelopper l'aéroport pour créer un lien rapide avec la capitale pour ceux qui en ont vraiment besoin : les femmes et hommes d'affaires (et les ministres bien sûr ;-) par exemple qui, contribuent à l'économie de la région. C'est vrai que les personnes aux petits moyens ne peuvent pas s'offrir l'avion, en tout cas, pas pour aller à Paris (ils pourront sans doute s'offrir 7 jours en Tunisie pour le même tarif à partir de Bordeaux), mais pourront-ils aussi s'offrir le billet de TGV (ou AGV comme il s'appellera alors (Automotrice à Grande Vitesse) qui, comme chacun sait est en général plus cher que le prix d'un billet de train normal ? Et puis qui sait si, d'ici 2020, avec les progrès que font la science, nous pourrons tous nous téléporter à peu de frais où cela nos plaira ;-)

Commentaire de Anonymous Bouli , le 22 mars 2008 12:34  

A mon avis c'était une chance d'avoir un Ministre comme Maire de la ville, le sois-disant vote sanction en faveur de la gauche va pénaliser notre ville. De plus le bilan de Mr Darcos n'était pas mauvais, nous en reparlerons dans quelques mois lorsque les impôts auront augmentés ce qui se produits généralement après le passage d'une Mairie socialiste.

-Bouli-

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 24 mars 2008 17:43  

Michelle Guéguin doit être animatrice aux Mondoux.

Cordialement.

Merci, W

Commentaire de Anonymous Owen , le 24 mars 2008 19:56  

Il ne vous plait pas mon commentaire?? C'est pas grave je le reposte!

Il ne faut pas exagérer, on se croirait revenus en 1981 où des oiseaux de mauvaise augure annonçaient que le pays allait se transformer en dictature soviétique parce qu'il y avait quelques ministres "communistes"... Peut-être est-ce au contraire une chance à saisir pour que la belle endormie qu'est Périgueux se réveille? En tous cas, partisans du nouveau maire ou pas, souhaitons le meilleur pour ces 6 ans à venir!

W répond :
C'est la première fois que je vois votre commentaire Owen. Peut-être le premier n'est-il pas passé pour des raison techniques.

La belle endormie s'était déjà réveillée. C'était évident l'an dernier par exemple. De plus, Périgueux n'a jamais été autant dans les médias que durant ces 12 derniers mois. C'était un signe que les choses bougeaient, et qu'elles bougeaient dans le bon sens.

Je n'ai rien contre l'alternance, même si cela ouvre la porte à de gentilles communistes militants et utopistes (du moins, c'est l'image que j'ai de ce groupe...). Mes protestes n'étaient pas dirigés contre Michel Moyrant et sa coalition, mais contre le fait que l'on risquait de se débarrasser d'un maire pour des raisons politique alors que celui-ci était un atout considérable pour la ville et ses habitants. Que l'on ai sorti Xavier Darcos. m'a désolé et me désole encore dans une certaine mesure quand j'y pense ; mais maintenant que Michel Moyrand est maire, j'ai l'intention d'œuvrer pour l'aider (humblement) à promouvoir la ville aux touristes, plutôt que d'entrer dans l'opposition et lui porter préjudice durant les 6 prochaines années.

Hollande pour Moyrand et Fillon et Juppe pour Darcos publié le jeudi 13 mars 2008

Maintenant que je connais les résultats, je vais me limiter à ajouter quelques photos à ce billet.

Michel Moyrand près du café la Truffe sur la place du Coderc, sur le point d'être interviewé par TF1. J'ai pris cette photo du café Errel vers 13h30.
Michel Moyrand près du café la Truffe sur la place du Coderc, sur le point d'être interviewé par TF1. J'ai pris cette photo à partir du café Errel vers 13h30.
Selon les principaux médias du pays, Périgueux était ce soir la capitale politique de la France... En tout cas, ce qui se passe ici nous passionne tous au plus haut point.

Ce soir je suis allé écouter les discours de Francois Fillon (premier ministre), Alain Juppé (maire de Bordeaux, élu au premier tour des municipales), Xavier Darcos (maire de Périgueux et ministre de l'éducation) et Jean-Louis Demaret (tête de liste du MoDem qui a rassemblé 6% des voix dimanche dernier). M. Demaret s'est rallié à Xavier Darcos, ce qui l'a rendu naturellement très populaire auprès du millier de personnes présentes dans la salle de conférence du Théâtre.


Xavier Darcos parle en présence du premier ministre et du maire de Bordeaux
Xavier Darcos parle en présence du premier ministre et du maire de Bordeaux
Xavier Darcos maire de Périgueux saluant la foule avec François Fillon, premier ministre
Xavier Darcos saluant la foule avec François Fillon

William Lesourd se mêlant aux journalistes
Moi, me mêlant aux journalistes (le garde du corps de M. Fillon, je crois, se tient derrière moi...
François Fillon a Périgueux au cours des municiplales 2008
Francois Fillon est venu pour soutenir Xavier Darcos à Périgueux et revigorer les « troupes ».

Ce soir c'est relax... Comment font Messieurs Darcos et Moyrand pour qu'ils aient autant d'énergie après une campagne si difficile (quoique j'aie entendu M. Moyrand sur TF1 demander à Josette (son docteur ? ) quelque stimulant car il avait un coup de pompe) ?

Et maintenant, quelques photos encore plus floues que les précédentes (flou artistique ? non, mais un appareil photo qui n'est pas adapté à ce genre de prises de vues)
Yves Guena, Francois Fillon, Xavier Darcos, Alain Juppé, Jean-Louis Demaret
Yves Guena, Francois Fillon, Xavier Darcos, Alain Juppé, Jean-Louis Demaret
Alain Juppé, maire de Bordeaux
Alain Juppé, maire de Bordeaux
Xavier Darcos, sa femme Laure, et François Fillon
Xavier Darcos, sa femme Laure, et François Fillon

Libellés : , , , , , ,




Commentaire de Anonymous Mathilde , le 14 mars 2008 10:06  

Je suis entièrement d'accord ; les municipales sont des élections locales et ne sont pas un test, national pour où contre le gouvernement en place. Laissons le gouvernement faire son travail et les maires faire le leur.
Ne votant pas sur la commune de Périgueux, je ne sais pas lequel des candidats peut être le meilleur pour le bien-être de la ville et de ses habitants. Par contre je souhaite que celui qui sera élu dimanche fera tout son possible pour que cette jolie ville aille de l'avant sans arrière pensée bassement politique.
Que le meilleur gagne !!!
raleuseduperigord.rmc.fr
Mathylde

Municipales 2008 de Perigueux - 2 commentaires repondus publié le mercredi 12 mars 2008

Ceci est en réponse à deux commentaires, l'un plus virulent que l'autre, postés ce mardi soir sur le billet intitulé «Darcos - Moyrand - Elections municipales Perigueux 2008 », publié vendredi 7 mars.

À Maryse

La réforme de l'enseignement primaire n'était pas chose triviale, tout le monde le sait. Que Nicolas Sarkozy ait voulu présenter cette réforme dans la ville même où le ministre de l'éducation – qui avait mis au point cette réforme – est le maire, me semble parfaitement logique. Le fait que cela ait coïncidé avec la campagne pour les communales, peut être considéré comme la cerise sur le gâteau (une cerise empoisonnée, comme nous le savons tous).

Pour ce qui est du cumul des mandats, il semblerait que Xavier Darcos, en plus de savoir organiser son temps, a su s'entourer d'une équipe d'élu(e)s compétent(e)s avec laquelle il communique par téléphone-conférence, tous les matins pendant son ministère (deux à quatre matins par semaine, je crois). S'il a confiance dans les personnes qu'il a recrutées et que celles-ci appliquent ses consignes, pourquoi veux-tu qu'il regarde par-dessus leurs épaules à longueur de journée ? Périgueux n'est pas comparable en taille à Bordeaux, la capitale de la région Aquitaine. Périgueux est dans une enclave ; à moins qu'elle phagocyte les communes alentours elle restera de taille humaine et pas plus difficile à gérer qu'un autre chef lieu de petite ou moyenne importance, surtout une fois que tous les projets en cours seront réalisés...

Même si dans le contexte présent je me moque des partis politiques, ne trouves-tu pas sain que Périgueux soit à droite alors que le reste de la Dordogne est à gauche ? Cela rétablit la balance un peu, et sert de contrepoid, non ? Pour ce qui est du foie gras, je n'en suis pas particulièrement friand et après deux ans et demi à Périgueux, je n'ai toujours pas eu la chance de (allez, disons-le, l'argent pour) goûter ce diamant noir dont tu parles... N'oublie pas à ce propos que, le foie gras et les truffes proviennent de communes de gauche et que les producteurs qui vendent ces produits de luxe aux marchés et foires de Périgueux, où affluent les touristes, y trouvent certainement leur compte...

Au fait, j'ai beaucoup aimé les poèmes que tu as composés et postés sur ton site (Maryse a fermé son blog en mai 2008). As-tu visité le blog rédigé par Jonavin ? Ses écrits sont eux aussi d'excellentes qualités (http://lafleurdesmaux.over-blog.com/). [ Mise-à-jour (09/01/2009) : il semblerait que le site de Jonavin n'existe plus, du moins plus à l'adresse que j'ai donné. ]
Je ne sais pas où est ce code dont tu parles à la fin de ton commentaire (xavv !!!)...

À Nino

Votre message est plus véhément et plus militant Nino, et je préfèrerais ne pas m'engager dans ce genre de dialogue. Cela me forcerait à donner un soutien plus considérable encore à Xavier Darcos et j'ai peur d'apparaître comme un partisan « dur » de la droite ; ce que je ne suis absolument pas, et je le prouverai bientôt lorsque je parlerai du candidat pour qui je voterai dimanche prochain (j'ai appris un peu tard dimanche soir que je devais voter à Trélissac, et je n'ai pas pu m'y rendre avant la fermeture des scrutins... do'h ! comme dirait Homer Simpson)

Mon désir reste le même : c'est-à-dire que l'on vote pour la personne et ce qu'elle apporte à sa commune par son travail et son aura et, non pas pour le parti dont elle porte l'étiquette ; et vous ne m'enlèverez pas la conviction que Xavier Darcos a transformé et continuera de transformer notre ville durant son mandat et, qu'il est indubitablement le maire dont Périgueux a besoin, pour qu'elle devienne et reste un des plus beaux fleurons de la France. Ne tuons pas l'élan amorcé depuis que Xavier Darcos est maire-ministre... c'est pourquoi je dis que, quand bien même Michel Moyrand serait un bon maire (mais cela reste tout de même à prouver), il n'est pas utile ni souhaitable d'en changer à présent. Qu'on veuille bien m'excuser si ce que je dis ici et dans tous mes billets sur les communales au sujet de Monsieur Moyrand, sonne un tantinet condescendant.
If it ain't broke, don't fix it ! Comme disent les anglo-saxons.

Je le répète, les élections communales doivent être dépolitisées – surtout en ce moment, alors que les partis d'opposition n'ont rien de fondamentalement différent à proposer – et comme pour être cohérent avec mes propos, je voterai pour Francis Colbac (eh oui, un maire communiste !...), dimanche prochain. Il semble avoir beaucoup fait lui aussi pour la commune de Trélissac dont il est le maire sortant. Je pars de l'idée qu'on ne remercie pas une personne qui a bien fait les choses en lui donnant un coup de pied aux fesses (j'en reparlerai d'ici samedi)... Les seuls candidats pour lesquels je ne voterai jamais, sont ceux des partis extrêmes, qu'ils soient de droite ou de gauche.

Nino, vous dites :
« Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ? Savez-vous que ces propos sont insultants à l’égard de ceux qui estiment devoir rester fidèles à eux-mêmes et ne souhaitent pas négocier avec leur conscience en fonction des « opportunités » ? »

les « opportunités » dont je parlais Nino, sont celles qui ont permis de sortir Périgueux de l'anonymat ; ce sont celles qui feront en sorte que certains projets visant à améliorer la qualité de notre vie à tous se concrétisent en temps et sous budget ; ce sont celles aussi qui aideront à rendre la ville plus attractive aux éventuels investisseurs. Il ne faut pas se leurrer, Nino, mais un maire-ministre a plus de poids auprès d'un gouvernement en place qu'un élu qui n'est que maire (qui sera encore moins influent s'il est maire avec une étiquette de l'opposition) ; il en sera toujours ainsi sous n'importe quel gouvernement, qu'il soit de droite ou de gauche. Lorsque je parle des opportunités à saisir, Nino, ça peu vous sembler répugnant (et vous n'avez pas tort, car l'opportunisme sous certaines formes est une bien vilaine manie), mais je suis pragmatique, voila tout. Il sera toujours temps, pour celles et ceux qui le souhaitent, de jouer la carte des partis politiques lors des élections présidentielles de 2012.


Michel Moyrand expose ses projets pour les municipales de 2008 (© 109apx.fr)

Xavier Darcos expose ses projets pour les municipales de 2008 (© 109apx.fr)


Ceux qui en leur âme et conscience, votent pour Michel Moyrand parce qu'ils pensent sincèrement qu'il est un meilleur choix pour la ville et ses habitants, et bien ceux-ci ont toute mon estime. Ceux qui par contre, en politisant les communales, veulent endiguer les manœuvres d'un gouvernement en place alors qu'il n'est au pouvoir que depuis dix mois, ne me semblent pas très raisonnables, ils m'apparaissent même montrer un certain égoïsme en dépit de toutes leurs rhétoriques qui visent à les faire passer pour les seules personnes capables de sentiments sociaux...

Mais ne suis-je pas moi aussi, en train d'arborer un certain égoïsme lorsque j'exprime le désire de voire la réélection de Xavier Darcos (et une certaine inclination à commettre des Péchés véniels) ? Je m'imagine : arpenter des rue propres, ombragées et bien pavées de Périgueux ; m'assoir au chaud soleil printanier, en sirotant un café tout en navigant l'Internet (grace aux bornes wifi) ; dire bonjour à mon copain Kamel qui sera, je l'espère, naturalisé car il travaille dans le bâtiment et vivra peut-être dans un logement social décent et abordable pas très loin du centre ; dire à Geneviève d'essuyer ce sourire insolent qu'elle a, parce que son épicerie fine de la place du Coderc ne desemplit pas et bien d'autres choses qui n'ont rien à voir avec tout ce débat devenu trop sérieux, comme admirer les croupes rebondies des belles périgourdines qui passent devant la terrasse du café Errel (oui, oui, je classe cela parmi les péchés véniel...). Bon, il est tard et je fabule sans retenue. Il faut dire qu'avec le temps qu'il fait ces derniers jours il faut bien rêver. Comme je le faisait remarquer à Thierry ce midi, si l'on fait abstraction de l'épaisse couverture de nuages, des bourrasques de vent et de la pluie continue, il fait plutôt beau, non ?

Évidement j'exprime ici mes opinions personnelles, et les 1700 1625 visites que ce blog aura reçu d'ici ce soir (depuis vendredi 7 mars), n'en fait pas un outil d'influence bien important auprès des dizaine de milliers d'électeurs qui iront aux urnes à Périgueux et à Trelissac ce dimanche 16 mars.

Libellés : , , , ,




Commentaire de Anonymous Ludo , le 12 mars 2008 22:51  

Félicitations pour ton billet sur les élections. L'opposition et la presse nationale (que je ne trouve pas si neutre que ça) ont tendance à mélanger les municipales avec la présidentielle
pour fausser l'opinion. Je ne crois pas que les gens s'y trompe tant que ça ! l'anti-Sarkosisme primaire m'exaspère, même si comme toi, je ne suis pas toujours dans sa ligne. Ludo

Merci Ludo... J'apprécie les commentaires de tous bords, mais ça fait tout de même plaisir d'avoir un commentaire favorable de temps en temps. Cela demande un certain courage de la part de la personne qui l'écrit, même si elle le fait sous le couvert de l'anonymat ou d'un pseudo ; oui, c'est bizarre, mais on a comme peur d'être démasqué... W

Commentaire de Anonymous Maryse , le 14 mars 2008 23:05  

Bon, elle a compris, tu aimes Darcos !!!
( pour le code, c'est le truc anti spam qui fait recopier des lettres et à la fin de mon comm. je devais écrire quelque chose qui commençait pas "xav", j'ai cru qu'il fallait que j'écrive le nom de Mr le Maire pour que ça passe, ça frisait la conspiration ! d'autant que tu es créateur de site...)
Bien sur Périgueux n'est pas Bordeaux, mais je ne change pas d'avis pour ce qui est du cumul des mandats. Etre ministre pour moi n'est pas compatible avec une autre fonction, même si ça donne les moyens d'acheter des truffes !
La seule fois où j'ai dû, pour des raisons perso voir des élus, et bien j'ai trouvé beaucoup de compréhension et c'était des gens du PS.

Merci pour le site que tu me conseilles, je suis toujours curieuse de ce que peuvent créer les autres. @ plus Périblog

Merci Maryse d'être revenue. Nous campons donc tous les deux sur nos positions.

Il est de coutume d'associer la compassion avec les gens de gauche, car historiquement les mouvement gauchistes ont permit, le siècle dernier, les avancées que l'on sait en matière de la qualité de la vie et des conditions du travail de nos aïeuls ; mais je ne vais pas te faire un cours d'histoire ; une histoire que je connais d'ailleurs assez mal... ce que je sais, c'est que les temps ont changé, et tu trouveras statistiquement maintenant autant de bienveillance chez les élus de droite que chez ceux de gauche.

La gauche, par le biais d'une propagande bien menée, tend à vouloir perpétuer la perception qu'elle a les problèmes des petites gens plus à cœur que les autres tendances. Que tes élus aient été de gauche dans ton cas, c'est un fait, mais cela veut-il dire que s'ils avaient été de droite tu n'aurais pas été aussi bien comprise ? Permets-moi d'en douter. Il y a des gens bons et des imbéciles de tous bords... à droite et à gauche ; et c'est pour cela que je ne peux pas devenir membre d'un parti quelconque.

Je ne connais pas Xavier Darcos personnellement, même si je lui ai serré la paluche (comme les trois quarts de la population périgourdine), je ne peux donc pas dire si je l'aime bien en tant qu'individu ou pas... le trajet qu'il a accompli m'impressionne et, je sens chez cet homme, dans ses écrits ou lorsqu'il parle devant une caméra un amour réel et profond pour Périgueux... et comme j'aime Périgueux il a ma voix. Pas réellement bien sur puisque je vote à Trelissac, où je donnerai ma voix au maire communiste, Francis Colbac.

Je t'invite à visionner (si ton ordinateur te le permet), les deux vidéos faites par 109px.fr détaillant les projets des deux candidats, et que j'ai posté hier soir ci-dessus. Elle t'informeront un peu plus sur ces deux hommes et leur programme respectif. Tu remarqueras que la vidéo de Michel Moyrand dure deux fois plus longtemps que celle de Xavier Darcos. Je n'en tire aucune conclusion, sauf peut-être que Michel Grégroire, l'intervieweur de 109apx.fr devrait regarder sa montre la prochaine fois pour, s'assurer que les interviews soient équitablement menés.

Vivement que ces élections se terminent que je puisse enfin parler de choses plus intéressantes !... W

Pour ceux que cela intéresse :
Le code anti-spam dont tu parles, s'appelle aussi un CAPTCHA. C'est un test utilisé sur Internet dans les formulaires pour se prémunir contre les soumissions automatisées et intensives réalisées par des robots malveillants.

Les robots utilisent un logiciel de reconnaissance de caractères afin de pouvoir automatiquement recopier le code dans le champ et soumettre des informations erronées ou malveillantes. Afin de tromper ces logiciels, les lettres ou les chiffres (souvent les deux) qu'il nous faut recopier sont générés de manière aléatoire et sont souvent déformé et/ou se détache difficilement sur un fond coloré ou avec motif. Le 'XAV' qu'il te fallait recopier n'était que pure coïncidence. Le hasard fait tout de même bien les choses...

Municipales 2008 et petition pour l'Art Notre a Perigueux publié le lundi 10 mars 2008

Les deux principaux candidats aux municipales de Périgueux ont eu chacun 45% ; il y aura donc un second tour.

Je ne suis pas complètement déçu, même si j'aurais aimé voir mon candidat de choix (Xavier Darcos) être élu au premier tour ; mais ses résultats ne sont pas aussi mauvais que la presse l'avait si malicieusement prédit. Les électeurs périgourdins ont montré qu'ils étaient capable de penser pour eux-mêmes.

Je ne partage pas le choix de certains d'entre vous, mais il est évident à voir les chiffres, que vous avez tous voté avec votre cœur et votre tête. Vous avez fait ainsi abstraction des influences venant de droite et de gauche.

Mon désir serait qu'au deuxième tour, vous mettiez de coté ce qu'il vous reste de convictions politiques, et ne pensiez uniquement qu'au futur de votre ville. Je ne demande pas aux électeurs de gauche, bien sûr, de renier l'amitié ou la sympathie qu'ils ressentent pour Michel Moyrand – que je respecte bien évidemment, mais dont l'heure d'être maire de Périgueux, à mon avis n'est pas encore venu –, ni de renier l'amour pour leur prochain, ni d'arrêter de se révolter contre la pauvreté et les injustices de toutes sortes... Voter pour un candidat qui est dans un gouvernement de droite ne signifie pas cela. Souvenez-vous (si vous étiez en âge de comprendre) de ce qu'avait dit Giscard d'Estaing à Francois Mitterand durant la campagne présidentielle de 1974 : « Tout d'abord je trouve toujours choquant et blessant de s'arroger le monopole du cœur. Vous n'avez pas Monsieur Mitterrand, le monopole du cœur ! Vous ne l'avez pas... J'ai un cœur comme le vôtre qui bat à sa cadence et qui est le mien. Vous n'avez pas le monopole du cœur. ». Oui en effet, la droite (surtout celle-ci) à un cœur elle aussi ; même si l'éblouissement causé par la Rolex de notre Président nous empêche malencontreusement de le voir battre...

Jean-Paul Daudou, premier adjoint au maire de Périgueux
Jean-Paul Daudou (à droite sur la photo), premier adjoint au maire de Périgueux
Alain Dupuy demeurant à Angoulême, enquêteur de sondage pour la SOFRES
Alain D. demeurant à Angoulême, enquêteur de sondage. Alain était à Périgueux pour reporter en premier lieu, le résultat du dépouillement des 200 premiers bulletins de vote au QG de la SOFRES à Paris pour qui il travaille.

Je crois que mon billet de vendredi 7 mars intitulé « Darcos - Moyrand - Elections municipales Perigueux 2008 » sur les communales est toujours d'actualité. Je l'ai un peu affiné (mais pas raccourci...) et j'ai ajouté quelques photos.

Permettez-moi de réitérer le fait qu'en dépit des propos tenus dans mes derniers billets, dont celui-ci, je ne suis pas membre d'un quelconque parti de droite (ou de gauche) et ne le serai jamais ; j'aime trop mon indépendance... Il s'avère tout simplement, qu'en ce moment, je ne vois pas de meilleur gouvernement que celui mené par Nicolas Sarkozy et François Fillon pour le bien des français et de meilleur maire que Xavier Darcos pour le bien des périgourdins. Il est possible que dans 6 ans je change d'avis, mais il est bien trop tôt encore pour le savoir.

Un geste pour l'Art Nôtre

J'aimerais lancer une campagne pour que l'Art Nôtre soit ré-ouvert, ou si cela n'est pas possible, pour que l'on ouvre un lieu semblable en superficie et sans fioriture (que l'on baptiserait du même nom) au centre de la ville où les artistes locaux pourront tour à tour, pour un prix de location (très) modique, exposer et vendre leurs œuvres. J'offrirais mes services, si la mairie le veut bien, pour m'occuper bénévolement de la salle.

Si vous êtes artiste ou si vous regrettez tout simplement le sort fait à l'Art Nôtre, merci de m'envoyer un commentaire que j'imprimerai et présenterai sous la forme d'une pétition au maire élu (Xavier Darcos ou Michel Moyrand). Pour valider votre voix, veuillez ajouter votre nom complet. Celui-ci apparaitra sur l'imprimé, mais n'apparaitra sur le blog que si vous m'en donnez la permission.

J'en reparlerai dans les prochains jours, mais vous pouvez d’ores et déjà m'écrire à ce sujet. Je vous en remercie d'avance.

Le dicton de la semaine

New York photo prise par Rajanee Bhana mon ex-épouse en 2005
Dicton de Marc Twain. Photo prise par Rajanee mon ex-épouse entre l'ile de la Statue de la Liberté et Manhattan en 2005

Bonne semaine à toutes et à tous ! W

Libellés : , , , , , ,




Commentaire de Anonymous PaulM , le 10 mars 2008 14:56  

Bonjour,
"D'arrêter de se révolter contre la pauvreté et les injustices de toutes sortes..." ( ? )
Ceci est un discoure impossible!
Le Malheur est là tous prés de vous,bien cachée,se cachant volontairement et vous lui demander de se taire ? Pour nos petites vies confortables,combien doivent payer ? Quand Giscard parlait " du cœur " il parlait du sien... il parlait de compassion, d'aumône, de condescendance
alors que Mitterand parlait de justice .
Le monde est souffrance que vous le vouliez ou non et votre richesse intellectuelle d'aujourd'hui (positive) d'autres la payeront par leurs ignorances .
Merci pour votre blog intéressant et toujours très richement ... illustré.
Paul M

Merci. Vous m'avez mal lu, Paul... j'ai dit en résumé que je ne demandais pas aux électeurs de renier les qualités de cœur qu'on leur reconnaît, bien au contraire, mais de mettre leur convictions purement politiques de coté afin qu'ils ne soient pas influencés négativement au moment de faire le choix pour le futur de leur commune. Mais je me rends compte après relecture du paragraphe concerné que la construction alambiquée peut en effet créer confusion. Je vais l'améliorer.

La gauche a cette perdurable perception que les gens qui ne les joignent pas ne sont pas capables d'être touchés par les malheurs de notre société. Si c'était le cas, les gens de droite seraient tous des sociopathes, ce que j'ai du mal à croire. W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 10 mars 2008 21:19  

Il est bien evident que Xavier DARCOS EST SÜREMENT un bon maire mais Alain JUPPE nous a démontré que lorsque l'on s'occupait à fond de sa ville on était beaucoup plus crédible que lorsque l'on était entre PARIS ET PERIGUEUX ËTRE MINISTRE ET MAIRE pour moi c'est trop de bla bla un est délaissé forcement et les périgourdins ce qui veulent c'est un maire disponible

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 9 septembre 2009 15:13  

Il est écrit : "Il s'avère tout simplement, qu'en ce moment, je ne vois pas de meilleur gouvernement que celui mené par Nicolas Sarkozy et François Fillon pour le bien des français et de meilleur maire que Xavier Darcos pour le bien des périgourdins."... Allez encore une fois : "Il s'avère tout simplement, qu'en ce moment, je ne vois pas de meilleur gouvernement que celui mené par Nicolas Sarkozy et François Fillon pour le bien des français et de meilleur maire que Xavier Darcos pour le bien des périgourdins."... Ahhhh, comme c'est bon de rire en ces temps de crise..... Oui, Sarkosy et Fillon ont créer le meilleur gouvernement qui soit avec tout ce qu'il y a de meilleur : fermeture de lits d'hôpitaux, augmentation des prélèvements obligatoires, cadeaux en tous genres aux plus riches, coup de massue sur les plus pauvres, expulsion à gogo, travailler plus pour gagner moins.... Oui, c'est le meilleur gouvernement qui soit.....

Commentaire de Blogger Periblog , le 10 septembre 2009 13:54  

__________Merci Anonyme...________
Vous déformez ce que j'avais dit à cette époque. Mon opinion était que Sarkozy était alors le meilleur choix pour la France (un meilleur choix que Sigolene Royale. Il suffit de voir dans quel chaos la gauche se trouve depuis des lustres pour ce rendre compte que j'avais raison. De même que j'avais raison en disant que Xavier Darcos était le meilleur choix pour Périgueux. En ce moment nous aurions un maire qui n'est pas moins que ministre pour l'emploi et qui avait un grand projet de rénovation des vieux quartiers, alors que maintenant... mais ne relançons pas ce sujet, je ne suis pas ici pour faire de la politique. W

Darcos - Moyrand - Elections municipales Perigueux 2008 publié le vendredi 7 mars 2008

Mise à jour : aux dernières nouvelles Xavier Darcos et Michel Moyrand sont coude à coude avec 45% chacuns (45.3% liste Darcos - 45,7% liste Moyrand).

Périgueux, la mal connue

À mon arrivée à Périgueux en juin 2005, que savais-je de cette ville ? Rien, ou presque. En fait j'allais descendre sur Ribérac ; mais en cours de route, entre Birmingham au Royaume-Unis et Gaillon dans l'Eure où je faisais une escale, je décidais de changer de destination, comme cela, sur un coup de tête. Quand je suis arrivé ici, Périgueux m'était étranger sous plus d'un angle. Savais-je, 21 ans auparavant lorsque j'étais encore en Normandie, que cette ville existait ? oui, vaguement... En Grande-Bretagne où les anglais ne cessaient de diffuser des documentaires sur les expats vivant en Dordogne, ils focalisaient toute leur attention sur Sarlat, Ribérac ou Bergerac, mais jamais sur la capitale administrative de la région. Pourtant, et en un éclair, je suis tombé sous le charme de cette ville politiquement bleue à la ceinture rouge ou rose et, où les gens qui y vivent sont souvent pleins de contradictions. Moi qui ai vécu dans de jolies villes, mais aussi dans des villes de peu d'intérêts ou franchement laides – Birmingham en l'occurrence – mais toutes ayant un certain renom, j'étais sidéré de constater qu'une ville aussi joliment parée que l'était Périgueux puisse être si mal connue.

Périgueux, la magnifique

La toute nouvelle place Francheville avec cinéma multiplexe et restaurants à Périgueux. Droits d'auteur d.louis@balloide-photo.com
L'impressionnante place Francheville avec cinéma multiplexe, restaurants et parking sous-terrain

Puis, voila que l'on s'est mis à parler de Périgueux ; de plus en plus... À tel point que des membres de ma famille en Normandie, m'en ont fait la remarque. Un temps, j'ai cru que c'était parce que je venais de m'y installer, et j'étais tout naturellement prêt à prendre le crédit pour l'engouement nouveau que cette ville inspirait dans les médias... Seulement, dans les reportages, on y associait non pas mon nom mais celui d'un certain Xavier Darcos, ministre de je ne savais trop quoi, et j'ai dû vite me rendre à l'évidence que j'avais surestimé mon aura.

Mon enthousiasme pour les affaires de la ville

Pris dans l'emballement des élections présidentielles de 2007, je me suis intéressé à la gestion de la ville (ça va faire sourire mon conseiller à la Société Générale s'il me lit...) et à ceux qui en étaient responsables : Jean-Paul Daudou, Xavier Darcos et le reste de l'équipe municipale dont j'inclus bien évidemment les dizaines de personnes qui travaillent dans l'ombre, est dont on entend que trop rarement prononcer les noms. Ils furent les instigateurs et les meneurs des projets qui ont été mis en œuvre ces dernières années et qui ont fait de la ville, un lieu de passage et même de villégiature incontournable pour tous les touristes visitant le Périgord et, ce qui n'est pas moins important, un endroit fort agréable à habiter. Bien sûr on vous dira que les gens aux moyens modestes ne peuvent plus trouver un appartement en centre ville et c'est sans doute vrai ; j'aimerais trouver un F2 à 350€ à deux pas de l'Hôtel de Ville moi aussi, mais dans quel centre de chef lieu en France ces murs bon marché existent-ils ?

Une campagne pour les municipales est lancée

La semaine dernière, sur la place du Coderc, Anne Karassef une bien charmante équipière de Michel Moyrand, tête de liste représentant le parti Socialiste, m'a remis son programme alors que celui-ci conversait avec un concitoyen non loin de moi ; et chose qui ne m'était jamais arrivé auparavant, je l'ai lu avec attention d'un bout à l'autre. Mon impression première, était qu'il y avait beaucoup trop d' « etc. » en bout d'énumérations, un peu comme si M. Moyrand ne voulait pas ennuyer les lecteurs avec des choses triviales ou parce qu'il voulait suggérer qu'il n'y avait pas de limites aux choses qu'il projetait de faire. Quelle qu'en soit la raison, j'ai trouvé que le programme était bon, mais qu'il était généralement vague. Cette sensation de « vaguitude » (pour parodier Segolène Royale sur la Grande Muraille) s'est accrue la nuit dernière lorsque j'ai pu comparer son programme à celui de Xavier Darcos, maire sortant et tête de liste UMP, que je venais d'obtenir en fin d'après midi à sa permanence du cours Montaigne.

Michel Moyrand tête de liste (Socialiste) aux communales à PérigueuxDu programme de Michel Moyrand j'ai surtout retenu qu'il voulait transférer la mairie dans les locaux de l'actuelle Chambre de Commerce et d'Industrie de la rue Wilson (et où irait donc la CCI ?). L'idée est qu'il ferait de l'actuelle mairie un « centre d'action culturelle » comprenant un pôle des métiers d'arts, des résidences d'artistes, des associations culturelles et même une artothèque (un mot très à la mode en ce moment). Alors que j'applaudis à la volonté de créer un lieu d'exposition d'œuvres d'art en plein centre ville, je crois que l'actuelle mairie n'a pas vocation à devenir ce lieu. Périgueux n'a pas l'ambition de devenir une très grande agglomération et c'est tant mieux. Aussi doit-elle préserver ce bel Hôtel de Ville qui lui confère l'aspect de ville de province si cher à nos cœurs...

Périgueux à besoin d'un nouvel Art Nôtre

Pour venir en défense de Michel Moyrand, je dirai que la ville aurait dû agir plus pour sauvegarder la galerie d'art, l'Art Nôtre dans la rue de la Sagesse (mais en avait-on fait la demande ?). La perte de l'Art Nôtre est bien plus importante qu'on ne le croit. Beaucoup d'artistes dépendaient d'une ou deux expositions annuelles pour se faire connaître, vendre quelques œuvres et augmenter ainsi leur pouvoir d'achat (voici deux autres mots bien à la mode).

Des amis artistes à l'Art Nôtre de Périgueux de 2005 a 2007
Des amis artistes rencontrés à l'Art Nôtre dans la rue de la Sagesse.
C'était un endroit de passage bien fréquenté et d'un accès facile. Qu'y-a-t-il maintenant pour le remplacer ? Est-il trop tard pour que la ville achète le rez-de-chaussée où se trouvait la galerie et la réaménage en incluant un chauffage central qui manquait cruellement durant les froides journées d'hiver ? Sinon est-il envisageable de transférer l'Office Périgourdin du commerce qui se trouve à l'autre bout de la rue de la Sagesse, vers un autre lieu (les locaux de la CCI ?...) pour faire place à un nouvel Art Nôtre ? La question reste posée.



J'ai trouvé le programme respectif des deux têtes de liste assez similaire, mais peut-être est-ce parce que je ne suis pas suffisamment averti pour discerner les subtiles différences qui peuvent exister entre deux listes de projets. Cependant le programme de M. Darcos m'a laissé une meilleure impression. Comme de bien entendu, et à la différence du programme de M. Moyrand, son programme à lui, comprend un bilan des projets achevés ou en voie de l'être en plus de ceux qu'il prévoit de réaliser dans les 6 prochaines années. Une grande partie de ces projets sera sans doute achevée, si on lui en donne la chance, dans deux ans, dans le cadre de « Périgueux 2010 » pour lequel M. Darcos a reçu la « Mariane d'Or des maires de France » en 1999. Le programme de M. Moyrand m'a laissé sur ma faim. Sans doute ceci n'est t-il dû qu'à une question de style.

Points principaux du programme Darcos

Xavier Darcos maire sortant et tête de liste (UMP)aux communales à PérigueuxJ'ai relevé ci-dessous une liste de choses que je considère importantes et qui, en plus des projets déjà réalisés ou en cours de réalisation sont inscrits dans le programme Darcos :
  • Implantation de bornes Wifi à proximité des espaces publics et multiplication des bornes publiques d'accès gratuit à Internet
  • installation chaque hiver de la patinoire sur l'esplanade du théâtre
  • créer des liens intergénérations
  • amélioration de l'accès urbain aux personnes handicapées
  • création d'un numéro vert pour orienter les « accidentés de la vie » vers le service le mieux adapté
  • aides à la rénovation de l'habitat et poursuite du programme de logement social
  • création de « zones 30 »
  • développement des pistes cyclables
  • plus d'espaces pour les piétons
  • plus d'arbres dans la ville (objectif 100 plantations par an)
  • mise en valeur des abords de la Cathédrale et des bords de l'Isle
  • rénovation des boulevards et embellissement des espaces publics
  • et parce que je commence à prendre un peu trop de votre précieux temps, permettez-moi de clore cette énumération à l'instar de M. Moyrand (ou Yule Brynner dans Anna et le roi, version 1956) : « etc. etc. »
Voila, il me faut conclure ce billet car les élections sont pour dimanche et le temps presse. Je n'ai pas réussi à être aussi impartial que je l'aurais aimé. Mais comment aurais-je pu l'être après avoir pris la peine d'étudier les deux offres ? Un programme m'a séduit plus que l'autre, et il m'est difficile de le cacher.

Votez dans l'intérêt de votre ville

Pensez à votre ville, pensez à vos parents, pensez à vos enfants si vous en avez et pensez à vous-même. Est-il judicieux comme le suggèrent certains partis politiques de voter pour sanctionner, alors que tant de choses autour de vous sont en jeu ? Bien sûr que non, vous n'êtes pas dupe... Alors Moyrand ou Darcos ? Le choix final doit appartenir à vous seul dans l'optique de bénéficier à la commune et à ses habitants, et non pas à un parti politique quel qu'il soit !

Libellés : , , , ,




Commentaire de Anonymous Maryse , le 8 mars 2008 01:37  

bon, j'attends ! c'est peut-être l'avant dernière fois que je passe sur ton blog...

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 8 mars 2008 08:42  

Imaginons que tu habites Périgueux et que tu sois concernée par ce vote...
Si, tu prends la peine d'examiner en détail les programmes de Michel Moyrand et de Xavier Darcos, comme je viens de le faire, Maryse tu verras qu'il n'y a pas photo. En tout cas c'est mon avis (et mon avis tu en prendras pleinement connaissance lorsque j'aurais publié mon billet); mais voila, peu de gens prennent cette peine et, dans un esprit de facilité préfèrent s'en remettent à ce que leur dit le parti auquel ils adhèrent, ou les médias dont l'impartialité me semble souvent bien discutable. Alors si les programmes qui t'ont été envoyés par les deux principaux candidats à la mairie de Périgueux, languissent en ce moment dans la poche jaune destinée au recyclage, sors-les de là et rempli ton devoir civique ; un devoir qui ne s'arrête pas au simple geste de glisser une enveloppe dans une urne, mais de savoir avant tout en ton âme et conscience qui mieux est à même de te servir et de servir ta ville et tes concitoyens et, de voter pour cette personne et non pas pour ou contre, comme cela pourrait malheureusement être le cas, le parti qu'elle représente.
Un maire est élu pour une période de 6 ans... Certaines choses ne doivent pas êtres traitées avec légèreté et c'est encore plus vrai en ce qui concerne Périgueux : une ville qui me parait être à l'aube d'un essor touristique et commercial sans précédent. Un essor qu'il serait (à mon avis) irresponsable de freiner ou d'endiguer.
W

Commentaire de Anonymous Maryse , le 11 mars 2008 23:53  

ne comprends que ces cumuls existent encore...Même si c'est utile à Sarko pour venir faire ses shows médiatiques occasionnels
Je n'ai aucune confiance dans ce gouvernement. Et Darcos est proche de Sarko, ça me suffirait pour lire son programme avec un regard très septique.
Ils sont trop loin de la France qui souffre tous.
Et Périgueux est "traditionnellement à droite", ça doit faire partie du kit avec le foie gras et les truffes...pour ce qui est des élections dans mon village, je suis allée à une réunion de présentation. On y voit l'équipe, on voit comment sont les gens. Il y a au moins cet avantage dans un petit village, c'est que les gens se présentent simplement et n'ont pas un conseil en comm. pour leur concocter un discours.
Et voilà !
(mais tu as fait exprès ou quoi, le code commence par "xavv" !!!)

Commentaire de Blogger Nino , le 12 mars 2008 00:17  

« Mon désir serait qu'au deuxième tour, vous mettiez de coté ce qu'il vous reste de convictions politiques, … »
Quel courage ! Quel humanisme ! Quelle dignité ! Quelle honnêteté envers soi-même !
Je ne suis pas sûr que l’argument soit très favorable au candidat que vous prétendez soutenir ; sans doute méritait-il mieux que cet appel au reniement.

Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ? Savez-vous que ces propos sont insultants à l’égard de ceux qui estiment devoir rester fidèles à eux-mêmes et ne souhaitent pas négocier avec leur conscience en fonction des «opportunités» ?

Il est vrai qu’après l’appel à l’opportunisme (16 février 2008) et l’apolitisme érigé en gonfalon il ne faut s’étonner de rien, pas même des quelques relents douteux qu’exhale le pot autour duquel vous tournez. Prenez enfin vos responsabilités, respectez vos propres convictions, si vous en avez, et moi-même je les respecterai, fussent-elles divergentes des miennes.
Mais ne me demandez plus de «mettre de coté» mes engagements ; même la politique mériterait un minimum de dignité, c’est du moins l’une des convictions auxquelles vous ne me ferez pas renoncer.

Nino

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 13 mars 2008 00:08  

Maryse, Nino, j'ai répondu à vos commentaires dans un nouveau billet publié le 12 mars.

Quelle virulence dans vos propos Nino !... Je ne vous rejoindrai pas plus qu'il ne le faut dans ce débat que vous voulez absolument politiser. W

Laurence Parisot une patronne bien sympathique publié le lundi 3 mars 2008

Laurence Parisot patronne du patronat françaisJe ne sais pas se que vous en pensez, mais je trouve Laurence Parisot, patronne du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) plutôt sympathique en ce moment... Mademoiselle Parisot est révoltée, comme il se doit, contre l'indemnité de 1,5 million d'euros, destinée selon certain à acheter le silence de Denis Gautier-Sauvagnac impliqué dans une affaire de détournement d'une vingtaine de millions d'euros de l'UIMM, dont il était le directeur général. Qu'elle fasse bien le ménage, et qu'elle n'oublie surtout pas de faire les coins !... Quelles que soient les motivations derrière cette révolte, assurons Laurence Parisot, si vous le voulez bien, de notre soutien moral.

Le village de Manzac-sur-Vern

Ce dimanche, après un grand-crème sur la place du Marché au Bois, JJS et moi sommes allés faire une petite ballade dans un coin de Dordogne où je n'étais jamais allé auparavant : le village de Manzac-sur-Vern, situé à une vingtaine de kms au sud-ouest de Périgueux. C'est un endroit très vallonné avec des sentiers de randonnées superbement maintenus.

Vaches limousines
De bien jolies vaches limousines (des vaches élevées pour leur viande dotées de très petites mamelles). Il faudra que je me souvienne de ne pas photographier les barbelés la prochaine fois...
Église de Manzac 24110, Dordogne
L'église dans le village de Manzac-sur-Vern

Ce qui me surprend lorsque je marche dans la campagne périgourdine, c'est la rareté des rencontres que l'on y fait. Les gens n'aiment-ils plus marcher ? Et les jeunes alors, où sont-ils ? La marche n'est-elle donc pas assez COOL ?... Nous en avons aperçu un qui trottait à l'instinct derrière sa mère sur la route. Il avait un boitier Nintendo dans les mains et pianotait le regard rivé à son écran...

Voici, ci-dessous, deux photos de JJS, prises tôt le matin lors d'une précédente virée dans la campagne.

Église de Manzac-sur-Vern copyright Jean-Jacques Solari
L'église de Manzac-sur-Vern, dans la brume d'un froid matin d'hiver. ©JJS
Sentier naturel près de Manzac 24110, Dordogne copyright Jean-Jacques Solari
Un tunnel naturel sur un sentier près de Manzac-sur-Vern. ©JJS

Le dicton de la semaine

Homme assis à Karachi, Pakistan 1987
Photo (non posée) prise avec mon Leica M6 dans une boucherie en 1987, lors d'un très court passage à Karachi, la plus grande ville du Pakistan – dont Islâmâbâd est la capitale.

Bonne semaine à toutes et à tous ! W

Libellés : , ,




Commentaire de Anonymous Le24 , le 3 mars 2008 16:35  

Merci pour ta visite sur mon blog.
Belle photo de cet homme qui illustre parfaitement le slogan (et inversement d'ailleurs)

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 5 mars 2008 18:28  

Si Laurence PARISOT paraît si sympathique c'est que les parachutes dorés sont un peu fort de café Antoine SEILLER Il roule sur combien d'euros par mois ? arrêtons denous voiler la face n'oublions pas d'aller voter dimanche . Les photos de Manzac sont magmnifique j'irai faire un tour cet été Merci

Nicolas Sarkozy visite Perigueux avec Xavier Darcos publié le samedi 16 février 2008

Vous y étiez peut-être ?... en tout cas il n'y avait plus grand monde dans les rues de Périgueux lorsque Nicolas Sarkozy et son escorte sont arrivés sur l'esplanade du théâtre (le NTP), par une fin de matinée magnifique.

Manifestation prés du Palais de Justice de Périgueux le 15 février 2008
Je ne sais pas si le Président est passé devant le palais de justice de Périgueux, où se tenait une manifestation en se rendant à Champcevinel. Il a déjeuné au restaurant « La table du Pouyaud », un des hauts lieux de la gastronomie périgourdine. Voir dans mes archives de novembre, un billet sur Hubert Tarbouriech, Chef/propriétaire du restaurant.

Les manifestations lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Périgueux le 15 février 2008
Quelques militants près du théâtre avec pancartes sur lesquelles sont faites mentions de l'augmentation de salaire de N. Sarkozy, Xavier Darcos et 1200 enseignants et une sur le Contrat d'avenir.

Je m'étais positionné à califourchon sur le mur surplombant la sortie du parking, d'où j'ai d'ailleurs failli tomber, retenu de justesse par Alain dont je venais de faire connaissance. Alain est sur le point de lancer sa nouvelle entreprise et semblait être dans le camp des sympathisants de Sarkozy ou du moins en dehors du camp de ses opposants. Il était là pour le voir, ça suffirait, trop réservé comme la majorité des retardataires pour s'approcher, forcer le mur humain dressé devant lui et tendre la main.
Le Président Sarkozy et toute sa suite arrive sur l'esplanade du théâtre à Périgueux
Il arrive !... une foule enthousiaste l'accueil... Ceux à qui le Président a serré la paluche disent qu'ils ne se laveront plus les mains...

Près de moi, une petite femme venait d'apprendre chez son coiffeur (avenue Darth Vader sur la planète Mars) que le Président allait être en ville, et elle avait accouru illico presto. J'ai plaisanté en lui disant qu'elle aurait dû attendre que la coiffeuse ai fini sa coupe... – Christine au café Errel m'a dit en riant qu'il n'était pas étonnant que je sois toujours célibataire deux ans après mon arrivée à Périgueux –. Enseignante de son état, la petite dame était contre Sarkozy, mais menue, et douce elle était tout aussi réservée qu'Alain. Je soupçonnait bien en dépit de ses courtes phrases modérément militantes qu'elle brûlait de voir le Président ; une satisfaction que sa petite taille et sa réserve lui ont malheureusement refusé.
Surveillance policière sur les toits du théâtre de PérigueuxUne présence policière relativement discrète sur le toit du théâtre
Un argument renversant, une femme tombe à plat ventre
Cette pauvre femme a dû trouver les déclarations de Nicolas Sarkozy, surtout celle sur la Shoah particulièrement renversantes... J'allais publier un billet ce matin (vendredi) qui allait en partie dans le sens de ce qu'a dit Simone Veil. J'en parlerai brièvement dans ce billet ou dans un autre.

Nicolas Sarkozy rend viste à Périgueux le 15 février 2008Lorsque l'escorte s'est arrêtée sur l'esplanade et que le Président Sarkozy accompagné de Xavier Darcos et du Préfet de la Dordogne Jean-Francois Tallec (sur la photo ci-contre) s'est jeté dans la baignoire pour un bain de foule, la plupart des gens acclamaient.


Nicolas Sarkozy bain de foule à Périgueux le 15 février 2008C'est pendant son discours sur l'école et la réforme de l'enseignement primaire, à l'intérieur du théâtre, que quelques trois cent activistes jusqu'alors gardés à distance par un commissaire divisionnaire hyperactif, m'a-t-on dit, ont réussi à se frayer un passage au travers des cordons de policiers, et à se joindre à la multitude.



Contrat d'Avenir, un dessin de Nancy, un professeur périgourdin en colère
Une des pancartes sur le Contrat d'Avenir que m'a envoyée Nancy, une assistante de direction d'un directeur d'école en colère qui etait là (voir ses deux contributions dans les cadres bleus au bas de ce billet signés
« Contrat d'avenir sans avenir » et « Nancy »)
Tandis que les invités et les journalistes sortaient du théâtre, les manifestants se sont animés. Les quolibets, entremêlés de quelques injures se mirent à claquer l'air avec fracas : les mains se levaient en porte-voie, les visages s'animaient, les yeux s'enflammaient. Lorsque Xavier Darcos et Nicolas Sarkozy sont sortis, la tempête atteignait son paroxysme... puis l'armada est partie pour Champcevinel, un havre de paix.

Devrais-je dire dans quel camp je me place ? J'aimerais que mes avis restent indépendants et impartiaux et pourtant – pour une rare fois, je vous le promets –, j'admets avoir la tête à droite et le cœur à gauche et que les deux oscillent d'un côté ou de l'autre selon la personne qui dirige. Plus Sarkozyste que socialiste en ce moment, peut être parce que j'admire (et envie) l'énergie et le courage inépuisables de notre nouveau Président et que je crois en sa volonté sincère, que certains qualifieront de féroce, de nous réveiller et faire de nous un grand peuple se sentant mieux dans sa peau, dans une France qui compte de nouveau sur la scène mondiale. En aura-t-il la capacité ?... on verra bien, il est encore trop tôt pour le dire.

Je voterai Xavier Darcos au lieu de Michel Moyrand (PS, que je ne connais pas est qui est sûrement très bien) parce qu'il ne serait guère judicieux de passer sur l'opportunité d'avoir un maire-ministre de valeur pour la ville de Périgueux. Un maire qui plus est, est entré dans les petits papiers du Président et qui est semble-t-il très attaché à cette ville et à ses habitants.

Maintenant que j'ai révélé ce petit secret, permettez-moi de mettre au clair que je ne suis pas engagé politiquement. Que j'écrive un billet sur Xavier Darcos ou la Médiathèque de Trélissac l'emphase se portera toujours sur l'émotion que le sujet m'inspire. Ce qui crée des émotions chez moi c'est la joie et la peine, le succès et l'échec, la tendresse et la violence, l'entraide et l'égoïsme, la reconnaissance et l'injustice et bien plus encore ; c'est peut être aussi Xavier Darcos ou Michel Moyrand et les membres de leurs listes en tant qu'individus, mais pas l'UMP ou le Parti Socialiste et les idéologies que ces partis véhiculent...

J'ajouterai que vous êtes tous les bienvenus ici, quelque soit votre race, âge, genre ou opinion politique et religieuse.

L'homme qui serra presque quatre fois la main du Président

A voir : Jonathan Labbé de Canalmoins.net à encore fait fort !...

Gentil rappel : Merci de respecter les droits d'auteur pour tous les médias présents dans ce blog. Veuillez me contacter si vous désirez utiliser une de mes photos à des fins commerciales ou autres. Sauf cas particuliers la condition d'utilisation sera de mettre un lien visible vers mon blog sur la page ou figure la photo. Des agrandissements sont parfois disponibles, il suffit de demander. W

Libellés : , , ,




Commentaire de Anonymous Josie , le 16 février 2008 22:30  

Je viens d'écouter et regarder ta vidéo William, ben Sarko a été plutôt sifflé à ce que je vois !
Bonne soirée !

Commentaire de Anonymous Blog des consultants aquitains , le 18 février 2008 13:32  

Bravo William pour ce reportage : toujours cette excellente qualité des photos (quel est ton appareil ?).

Mes parents m'avaient dit que Périgueux était assiégé par la police ! Visiblement, une ambiance un peu potache, si j'en crois ta vidéo (là, par contre, la qualité…).

As-tu un don d'ubiquité ? Pour shooter à la fois de près et filmer de loin ? Patrick.

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 18 février 2008 14:26  

Merci Patrick
J'utilise un compacte Sony Cybershot 7,2 Méga Pixels avec un objectif Carl Zeiss. Il est un peu vieux maintenant et n'a pas de stabilisateur d'image, mais il fait l'affaire.

Ubiquité, non, moi j'appelle ça zoomer ;-) Ma carte mémoire a peu de capacité (256Mo) et je ne pouvais pas tout filmer car elle se remplissait trop vite, donc je me mettais en mode photo ou vidéo alternativement d'où l'effet haché du clip. De toute façon je préfère la photo à la vidéo, même si je commence à trouver dans la vidéo un certain intérêt. W

Commentaire de Anonymous Contrat d'avenir sans avenir , le 19 février 2008 00:02  

Bonjour, Je suis la jeune femme avec le panneau Contrat d'Avenir. Nous sommes 30 000 contrat d'avenir qui n'ont que le nom car notre avenir s'annonce morose car nos contrats se terminent le 30 juin. Avec rien derrière pas de formations, pas de contrats fixes, ... Je suis EVS dans une école primaire, c'est à dire que je suis assistante de direction d'un directeur d'école. J'étais donc doublement concernée par cette venue car Sarko plus Darcos le nec plus ultra! Je tenais à être présente pour sensibiliser les gens et les médias sur nos contrats bateaux. J'étais à la Cité lors de l'arrivée de sarko et le commissaire divisionnaire FRICONNET m'a interpellé car je troublais l'ordre public avec ma pancarte. Où est la démocratie en France!! Ils ont relevé mon identité ainsi que celle de mon mari et on m'a dit d'arrêter. Ce que j'ai refusé de faire car j'exerce mon droit républicain. Ils ont essayé de m'intimider mais cela n'a pas marché et j'ai suivi fidèlement Sarko en espérant bien le gêner. Et cela a marché, par 3 fois le commissaire m'a reprise. Quel honneur une femme seule et on se sent fort. Mais sur la place du théatre le commissaire me gardait à l'oeil mais il ne risquait pas de faire de vagues, là il y avait du monde anti Sarko.

Commentaire de Anonymous IMAC94700FR , le 20 février 2008 14:20  

Sarkozy 1er a ce qu'il mérite.
Le peuple est déçu et les 4 ans qu'il te reste vont être dur mon gars!!!!
Noter au passage les "enculé!" et autres "au chômage!".
S'il se fait siffler à Périgueux, on peut se demander ce qui va se passer lors de la remonté des champs Elysée le 14 juillet 2008.

Commentaire de Blogger Nino , le 21 février 2008 00:29  

« L’opportunité d’avoir un maire-ministre… »
L’opportunisme comme moteur de la citoyenneté et de l’engagement dans la société ! Superbe ! Quel programme pour « nous réveiller et faire de nous un grand peuple se sentant mieux dans sa peau » !

Amicalement

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 21 février 2008 04:31  

Merci Nino
Nous ne pouvons pas ignorer que d'avoir à Périgueux un maire-ministre (et pas le pire des maires, ni le pire des ministres, loin de là) est une opportunité (ou une chance si vous préférez) qui ne se présente pas tous les jours, et il serait à mon avis dommage pour la ville de ne pas en tirer profit en lui refusant la mairie aux municipales.

Maintenant, faire de l'opportunisme un moteur de citoyenneté, certainement pas. L'opportunisme dans le contexte que vous dites, m'exècre tout autant que l'élitisme ou le piston. W

Commentaire de Anonymous Nancy , le 22 février 2008 06:38  

Bonjour William,
Voici le coté de la pancarte qu'ils n'ont pas aimée (le drapeau français avec Marianne squelettique) cela veut tout dire. Je te mets le dessin en pièce jointe. Juste un truc concernant mon autre commentaire plus haut, le Commissaire Friconnet en dernier lieu m'a offert de passer au Commissariat car il aurait du boulot à me proposer, j'invite donc tous les EVS à y aller de ma part et je compte bien sûr répondre à son invitation même si je ne sais pas où je vais finir ma journée, peut-être un petit stage en prison, histoire de refréner mes ardeurs!
Je respecte les gens qui ont décidé de voter Sarko, c'est la liberté, je ne les juge pas donc je veux juste être respectée aussi pour mes idées sur lesquelles je me bats, le respect avant tout de la vie, de l'individu. Et je pense que les priorités de l'État devrait d'être de baisser les charges patronales, les charges des artisans, le taux de TVA, les marges de l'état sur le pétrole et autres.... C'est ainsi que l'on arrivera à relancer une économie en baisse vertigineuse et à créer des emplois. Pas en se baladant aux frais de la princesse avec des peoples, et parlant de choses que l'on ne connaît pas. Quand est-ce qu'un référundum sera demandé aux français du choix de politique nous concernant. Ce n'est pas en demandant aux profs de charger un enfant de cm2 du nom d'un enfant juif que l'on fera avancer les choses. Le travail de mémoire s'effectue déjà à l'école et il serait temps que l'on avance. Sarko a des idées rétrogrades et j'ai l'impression que l'on va de plus en plus vers une dictature.
Voilà mes idées.
Bon courage et à bientôt sur ton blog, Nancy
(voir le précédent commentaire de Nancy intitulé « Contrat d'avenir sans avenir » W)

Commentaire de Anonymous boguy , le 2 mars 2008 08:44  

Je n'aime pas du tout ce personnage mais je reconnais que ton reportage est de très bonne qualité et donne bien l'ambiance de ce genre de manifestation.
Je découvre ce blog et je reviendrai. Bon dimanche.

Carla pas Rachida publié le lundi 17 décembre 2007

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy sont un coupleEt bien c'était Carla Bruni qui est très glamour et non pas Rachida Dati, plus simple, plus naturelle qui a ravi le cœur de Nicolas Sarkozy. Une phonétique semblable, mais une autre femme. Ce qui me réconforte un peu dans mon erreur c'est que je n'étais pas le seul à la faire.
Ça m'apprendra à vouloir faire de la presse people et à m'occuper de ce qui ne me regarde pas.

Au fait Rachida, je suis encore disponible si ça vous dit...

Bonne semaine à tous et à toutes ! W

Libellés : , ,




Commentaire de Anonymous Vandy , le 19 décembre 2007 20:46  

Rigolo de voir comment une histoire d amour peut efface tout les problèmes des Français, même si le choix de Nicolas fait l unanimité il y a d autres choses plus importantes à mes yeux, tout de même je doit dire chapeau à notre Président pour cette conquête.

Nicolas et Rachida, un couple ? publié le mercredi 21 novembre 2007

Rachida Dati embrassant Nicolas SarkozyPeut-être me suis-je mépris, mais les trois dernières occasions durant lesquelles j'ai vu Nicolas Sarkozy à la télé (ou plutôt sur mon ordinateur) : au USA lors de son voyage officiel, en Allemagne dernièrement et hier au Congrès des Maires de France, il m'a semblé apercevoir la 'sœur' de Cecilia : la jolie et souriante Rachida Dati.

Mise a jour : 17 décembre 2007
Nous savons tous maintenant que le nouvel amour de Nicolas Sarkosy est Carla Bruni.




Qui sera l'heureuse récipiente de cette rose (remarquez, il n'avait guère le choix...) ? Je ne connais pas l'origine de cette vidéo.
La caméra ne s'attardait guère plus de deux ou trois secondes à chaque fois sur elle, et sans que le reporter ne mentionne son nom. Les chaînes de télévision (TF1 en l'occurrence) essayent-elles de nous dire quelque chose, sans oser toutefois s'exprimer à haute voix ?...

Libellés : , , ,




Commentaire de Anonymous Anonyme , le 22 novembre 2007 11:54  

j'ai remarqué aussi cette proximité étrange. De mémoire on a jamais vu un garde des sceaux aussi près du président, elle l'accompagne comme ci elle avait pris la place de Cécilia. Sinon pour quelles raisons se serait-elle rendu aux Etats-Unis et ailleurs ? A ce propos d'après le journal du dimache Cécilia n'a plus de nouvelle de sa grande amie Rachida.
Elle n'a à priori rien à y faire. Vous êtes le 1er blog a remarquer cela et je m'étonne qu'on en entende pas plus parler car j'estime qu'on nous doit des explications

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 27 novembre 2007 00:40  

Que Nicolas soit amoureux de Rachida cela ne me gêne guère. Après tout, et en dehors des considérations politiques, je la trouve ravissante, et ils feraient un couple très bien assorti.

Je ne voudrais certainement pas que la presse focalise sur ce genre d'information comme elle le fait outre-manche et j'apprécie en fin de compte, la discrétion dont font preuve les médias français en utilisant ces images subliminales...

Ce que je voulais surtout dire, c'est que si mon observation est correcte, nous ne sommes pas dupes.

C'est officiel N. Sarkozy n'était pas saoul, juste éssouflé! publié le jeudi 14 juin 2007

C'est donc la version officielle de la plus grande majorité des médias, qu'ils soient français ou étranger. Il sera cependant difficile de ne pas déceler un sarcasme, fort compréhensible, lorsque ceux-ci abordent le sujet a la télévision ou dans la presse écrite... Sarko s'en ai vraiment très bien tiré.

Voir mon premier premier message à ce sujet, posté voici quelques jours.

Quand à la vidéo, elle est ici (si vous cherchez bien vous trouverez une vidéo qui montre la presse conférence en entier):
http://www.youtube.com/watch?v=Wd44XTlUQjQ

Libellés : , , , ,




Pr. Sarkozy rencontre Pr. Putin et une bouteille de vodka publié le lundi 11 juin 2007

Une vidéo circule sur Internet en ce moment, nous montrant un Président de France qui a poussé la diplomatie au point de ne pas refuser les verres de vodka que lui offrait son ami Vladimir; l'un est l'autre se déclarent être sobre d'ordinaire.

Nicolas Sarkosy saoulLe résultat de la rencontre arrosée avec Vladimir Putin, en a était qu'il s'est présenté devant une audience de journalistes internationaux assez éméché, trouvant difficilement ses mots et exprimant quelques difficultés a se tenir droit derrière son pupitre. La qualité de son discours s'en est ressentie et peut être aussi l'image qu'il a tenté de nous donner durant la campagne électorale, d'homme droit, sobre et sportif. N'avait-il pas refusé le verre de vin qui lui avait été offert au cours de la foire agricole, prétextant qu'il ne buvait pas d'alcool?

Espérons qu'il y a des dispositions de prises pour qu'un Président en état d'ébriété ne puisse pas appuyer le bouton de lancement des nukes.

Quand à la vidéo, elle est ici (si vous cherchez bien vous trouverez une vidéo qui montre la presse conférence en entier):
http://www.youtube.com/watch?v=Wd44XTlUQjQ

Libellés : , , , ,




Une petite selection de mes billets



Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

PERIBLOG COMPTE PLUS DE 340 BILLETS...

Voici ci-dessous mes 25 derniers billets. Voir les archives (dans la colonne de droite) pour le reste mois par mois