Le printemps des poetes Perigueux 2009 publié le samedi 7 mars 2009

Avez-vous eu, comme moi-même hier soir, la sensation d'avoir bien travaillé ? Avec un enthousiasme neuf et requinquant, je me suis attelé à plusieurs tâches aujourd'hui achevées, ou en passe de l'être. Pris dans cet élan industrieux, j'ai dû délaisser Périblog qui m'a même lâché en fin de semaine, en montrant une erreur 404 au lieu des pages habituelles ; mais tout est vite revenu dans l'ordre et me voici brièvement de retour au clavier.

Thierry Bacofin à la guitare
Thierry Bacofin à la guitare
L'essentiel est que l'on soit satisfait de sa semaine. Pardonnez-moi de me vanter à ce point pour un accomplissement qui doit vous paraître ordinaire, mais la satisfaction d'un travail bien fait est un sentiment qui m'a fait défaut dernièrement et il méritait donc d'être signalé... aussi aujourd'hui, comme pour me récompenser, je vais me détendre, bavasser, boire une bière brune ou un verre de vin, peut-être aller voir un des films en VOST qui paraissent en ce moment au Cap cinéma et, me rendre en fin de soirée au Marco Palo sur son Vélo, écouter Pierrot Noir et mon copain Thierry Bacofin (membre du club des Hydropathes de Périgueux) interpréter poèmes et chansons. C'est ici que débutera en quelque sorte le Printemps des poètes 2009, festival annuel à la barre duquel on trouve Hervé Brunaux. Beau programme dont je me délecte par anticipation.

Quant à vous, quelle sera votre juste récompense ?

Bonne journée à toutes et à tous, W

Poster pour Expoésie Jeunesse à Périgueux - on voit Patrick Gomez musicien à gauche sur la photo

Le Printemps des Poètes 2009


Samedi 7 mars : 20h30 Marco Polo sur son Vélo avenue du Maréchal-Juin, Périgueux.

Soirée poésie avec Le Club des Hydropathes de Périgueux et la complicité de Pierrot Noir

Soirée sur le thème « d’en rire », proposé au niveau national par le Printemps des Poètes. L’animation chant et musique sera assurée par Thierry Bacofin, lui-même poète hydropathe, qui s’accompagne à la guitare. Entrée gratuite.

Mardi 10 mars : 20h30 Centre culturel Agora, Boulazac

« L’Oral et Hardi », allocution poétique par Jacques Bonnaffé/Cie Faisan

Ce portrait de l’artiste en hercule de foire regroupe quelques grands textes du poète belge Jean-Pierre Verheggen, inventeur de l’opéra bouche, et aventurier de l’« ouissance », à la fois jouissance de l’oreille et jouissance par l’oreille (selon André Velter).

À propos de Jacques Bonnaffé, dans Télérama : « Son spectacle, littéralement
explosif, où il fait preuve d’une truculence rabelaisienne, est un petit régal. »
Durée : 1 heure. Tarifs : de 7,50 à 20 €.

Jeudi 12 mars : 19h Galerie verbale Le Paradis place Faidherbe, Périgueux

« Mémoire Méduse, Requiem »

lecture d’un polarpoème de Hervé Brunaux, Patrick Chouissa, Michel Gendarme ; musique de Delphine Barbut ; images de Bastien Dessolas.
Un poème, une histoire policière, trois auteurs qui croisent leurs tirs par courriels, avant d’être rattrapés par des nuages électriques de sons et d’images.
Résultat de l’expérience : une lecture singulière à quatre voix, un objet public non
identifié où la poésie se frotte au suspense, à moins que ce ne soit le contraire.
Durée : 40 minutes. Tarif : 8€.

Vendredi 13 mars : 19h Café de la Place place du Marché-au-Bois, Périgueux

Scène ouverte Pays-Poésie

Invité d’honneur : Charles Pennequin. Soirée animée par le groupe Red Fish.
Chacun est invité à participer en lisant au micro sa prose poétique, son sonnet, son églogue, sa pastourelle, sa cantilène, sa canzone, son élégie, son madrigal, son odelette, en toute liberté d’expression. Avec une consommation offerte à chaque lecteur pour dégeler les plus hésitants !
Un buffet sera également offert par Pays-Poésie à la suite des lectures.
Entrée gratuite.

Libellés : , , ,




Commentaire de Anonymous Beauvert , le 8 mars 2009 01:22  

Beau et alléchant programme !Merci de nous en informer

ps :

"Prix dans cet élan industrieux"

tout a un prix de nos jours....
_________Merci pour le com________
Oui merci d'avoir relevé cette stupide erreur (qui n'était pas la seule), j'étais pressé et j'ai un peu bâclé ce billet. W

La belle epistoliere de Maurice Melliet publié le mercredi 11 juin 2008

Il faudrait être un sociopathe pour ne jamais avoir en soi de beaux sentiments pour son prochain...
Maurice Melliet est un sentimental (et un poète) au cœur grand comme notre cathédrale. Lui qui a toujours cherché à panser les égratignés de la vie, rend aujourd'hui hommage, avec « l'Épistolière », aux femmes dont les écrits l'ont enchanté.

L'Épistolière

Cette femme qui par l’envie
de me d’écrire à chaque pas
m’avait entrainé jusqu’à l’asile du poète
sur cette butte au jardin de Marqueyssac.

En bas, La Roque-Gageac promenait ses gabarres
pleine de robes légères et d’ombre solaire.
Au-delà, Domme nous narguait de toute sa hauteur,
là, où Jacquou ne savait plus s’il était à sa place…
En passant près du siège du pape nous y avons fait halte
afin de reposer quelques conditions
tellement palpitantes que nos cœurs
s’embrasèrent le temps que ce feu intérieur se calme !

La promenade s’habillait d’enfantillage qui riait
dans ce labyrinthe vert en égratignant
les boules de buis au son de cris turbulents !

L’approche du belvédère nous fit découvrir
cette vallée restée presque vierge…
un peu comme elle, il y a 20 ans !

L’écriture encore craintive,
elle commença sa leçon de poésie
par des mots empruntés à l’amour
pour en arriver à tutoyer mon cœur
et emprunter ma main
sur son genou dénudé par le vent.

En revenant par ce chemin déjà tracé dans nos cœurs,
nous prirent les oiseaux comme témoins en sifflant
l’air qu’elle aimant tant que j’en fit une chanson.

L’instant d’écrire à deux mains
arriva si vite que l’encre ne quitta nos doigts
que tard dans la nuit en relisant nos sentiments
recouverts d’un drap de soie sauvage…

Aujourd’hui, elle ne pose plus jamais sa plume
auprès de mon dernier livre au risque
de le rendre jaloux de sa belle écriture d’épistolière…

Maurice Melliet   Périgueux, lundi 2 juin 2008 á 19h02

© photo des buis de Marqueyssac - Maurice Melliet

Libellés : , ,




Commentaire de Blogger Brigitte , le 12 juin 2008 10:44  

Très bel hommage ! Très beau texte où la musique des mots s'enchaînent comme une mélodie qu'on ne se lasse pas d'écouter...Bravo ! Par les temps qui courent, c'est un vrai bonheur !

Brigitte

Reunion des Hydropathes de Perigueux ce jeudi soir publié le jeudi 27 mars 2008

Premier jet
Le dernier jeudi de février, je me suis rendu à la réunion des Hydropathes.
La réunion des Hydropathes de PérigueuxEn dépit des apparences, ces personnes ne s'ennuient pas. Elles écoutent avec attention, interprètent (comme ce docteur octogénaire à la mémoire infaillible), discutent...

Voici un témoignage photographique de ma soirée avec ces passionnés de vers et de prose (ainsi que de musique et de chanson !). J'agrémenterai ce billet d'un récit d'ici peu.
Béatrice aux Hydropathes de Périgueux
Les poètes en pleine discussion
Permettez moi de vous rappeler que les Hydropathes se rencontrent de nouveau ce soir à 20h00 et que vous êtes les bienvenus. Vous y rencontrerez des gars et des filles très sympas. On y trouve aussi des boissons, twiglets et cacahouètes en abondance.

Pour en savoir plus sur les Hydropathes de Périgueux, cliquez sur un des libellés ci-dessous.

Libellés : ,




REUNION DES HYDROPATHES DE PERIGUEUX JEUDI SOIR publié le mercredi 27 février 2008

Poèmes et vin, vin et poèmes

Hotel des Barris à PérigueuxCe jeudi sera le dernier du mois, et comme depuis peu, les Hydropathes de Périgueux, club de poésie de Périgueux, se réuniront à l'hôtel des Barris, de l'autre côté du pont des Barris, à droite. La réunion débute à 20h30.

Comme m'a expliqué Maurice Melliet, les soirées ne sont pas réservées exclusivement aux personnes qui composent des poèmes ; tous les amoureux de la poésie sont les bienvenus.

Appelez Maurice au 05 53 53 50 50 si vous désirez plus d'informations.


J'ai déniché sur le site des Hydropathes de Périgueux ce charmant poème de notre Maire, Xavier Darcos, écrit à l'occasion de la remise des Palmes Académiques à Jean (Jeannot) Boussuges, le poète du Coderc.

Ode à Jeannot

Voici donc que Jeannot abandonne ses tongs
Pour des palmes violettes à la forme oblongue.

Le Coderc aujourd'hui est une académie
Dont le maître à penser est anar à demi.

C'est un cœur pur de citoyen du monde
Pour qui toute violence est une farce immonde,
Ennemi de la guerre et de tous les canons
Car pour lui sans l'amour rien ne peut tourner rond.

Comme à tu et à toi avec tout ce qui bouge
Qu'il soit bleu, qu'il soit petit ou grand,
qu'il soit rouge.

Et un le cœur sur la main, battant, gros comme ça,
Tous les jours, par tout temps, selon la vie qui va,
Comme prêt à voler toutes voiles dehors
Au milieu des primeurs de notre Périgord.

Un bonhomme d'amour qui va roulant sa bosse
Infatigable auteur de vers - mais jamais rosses,
Et poussant ses chariots comme mère courage :
C'est tout ce qui est humain qui vient lui rendre hommage !
Xavier Darcos
Jean Boussuges, poète périgourdin
Portrait de Jean Boussuges réalisé par Maurice Melliet


Découvrir l'origine des Hydropathes (Wikipedia)
Un espace Web créé par Maurice Melliet pour les Hydropathes : Poésie Hydropathes de Périgueux ›
Un blog sympa au sujet de l'hôtel des Barris ›

Libellés : , ,




Commentaire de Anonymous Mathilde , le 28 février 2008 17:20  

ça doit être intéressant mais malheureusement j'habite un peu trop loin de Pgx.
Dommage.
Mathylde
raleuseduperigord.rmc.fr

Mathilde(et tous les auteurs de commentaires), tu peux mettre ton nom et l'adresse de ton site lorsque tu sélectionnes Nom/URL dans 'Choisir une identité' sur le formulaire de commentaire. N'oublie pas d'ajouter le http:// en plus de l'adresse par exemple : http://raleuseduperigord.rmc.fr ou http://www.monadresse.fr/ sinon le lien ne fonctionnera pas (ne pas mettre d'accents non plus).

Je viens de le faire pour toi. Dommage en effet que tu ne puisses pas venir. Je m'y rends ce soir pour la première fois et je ferai sans doute un petit billet à ce sujet.

Merci pour le com et à bientôt, W

Les Hydropathes de Perigueux - confirmation nouvelle adresse publié le mercredi 30 janvier 2008

Puisque que l'Art Nôtre n'est plus (gros chagrin...) , le club de Poésie de Périgueux, Les Hydropathes de Périgeux a dû trouver un nouveau lieu de rencontre.

Hôtel des Barris à PérigueuxLes Hydropathes se réuniront dorénavant à l'hôtel des Barris, à droite à la fin du pont du même nom, les derniers jeudis de chaque mois à 20 h 30. La prochaine réunion aura donc lieu le 28 février.


J'ai parlé des Hydropathes dans un précédent billet que voici : Poésie
Un espace Web créé par Maurice Melliet pour les Hydropathes : Poésie Hydropathes de Périgueux

Les Noctambulations de Ludo (CanalMoins.net) nous emmènent dans les rues de Périgueux à la rencontre des Hydropathes de Périgeux (octobre 2007 à l'Art Nôtre)

Libellés : , ,




Une petite selection de mes billets



Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

PERIBLOG COMPTE PLUS DE 340 BILLETS...

Voici ci-dessous mes 25 derniers billets. Voir les archives (dans la colonne de droite) pour le reste mois par mois