Cadre D'Or 2009 à Pèrigueux publié le dimanche 23 août 2009

Le Cadre d'Or 2009 c'était dimanche 23 août.

Un nouveau billet a été publié contenant toutes les photos que j'ai pris lors du Cadre d'Or 2009 ; le voici :
Le Cadre d'Or 2009 en photos sur PERIBLOG
Renseignements :
Jean-Claude ALLARD, Président, 5 rue Combe des Dames 24005 PERIGUEUX
Tél. 05 53 53 83 85
Jean Louis DALL'OMO 76 av. Jean-Jaurès 24750 TRELISSAC
Tél. 05 53 54 46 70 (HR)

Libellés : , , , ,




Cadre D Or 2008 Perigueux publié le samedi 23 août 2008

Je m'étais promis de descendre voir tous les artistes, leur demander leur nom, leur origine, leur technique préférée etc. mais c'était sans compter sur une langueur passagère qui fait que des petites promesses comme celles-là ne sont guère tenues ; et c'est donc à 16h, alors que la plupart des œuvres étaient déjà aux mains des juges que je suis arrivé sur les lieux du Cadre d'Or 2008. Les parois de la longue tente installée au milieu de la place Saint-Louis offraient un espace tout juste suffisant pour accueillir les quelques 70 peintures et dessins soumis à l'appréciation d'une foule opaque.
La tente du Cadre d'Or sur la place Saint-Louis
La tente sur la place Saint-Louis
Il restait peu de temps pour parcourir les rues adjacentes et photographier quelques uns des retardataires. Durant un rapide tour de la vieille ville je fut révolté de voir des voitures garées dans toutes les rues où cela était physiquement possible, obstruant partiellement les vues les plus dignes d'intérêt, et empêchant de surcroît les artistes de trouver l'endroit idéal où poser leur chevalet.

Ce qui expliquerait peut-être le fléchissement dans l'esthétisme des œuvres remises aux juges cette année par rapport à 2007, une année exceptionnelle. On se réjouira de constater chez les enfants en revanche, que la qualité des dessins reste constante d'une année à l'autre.
Charlotte DASSIOU et Christophe MARQUET [1], Sandrine AUDEVARD [2], Tony JANDARD [3]
Jean LAFON [1] et le jury [2]
L'heure d'àccrocher son œuvre à la toile intérieure de la tente : Jean LAFON, lauréat du trophée du Cadre d'Or 2008 et Bernard CHAMPI gagnant du deuxième prix [gauche], quelques membres du jury [droite]
Voitures partout dans la vieille ville - photo montage montrant la place du Coderc et la place Saint-Louis
Des voitures partout dans la vieille ville [photo-montage montrant la rue Éguillerie et la place du Coderc]
Cette histoire de voitures garées dans les rues piétonnes et sur les places du vieux Périgueux, surtout en un jour comme celui-là, est un véritable scandale auquel il faut absolument et rapidement remédier ! Je ne veux pas profiter de cette occasion pour faire de la politique à un euro, mais les choses concernant le parking en ville ne bougent pas et je dirais même qu'elles se dégradent depuis les dernières élections municipales. Quel dommage que Xavier Darcos ait perdu les élections, car s'il était toujours maire de Périgueux nous pourrions pousser une belle gueulante, tandis que maintenant on nous répète, à nous qui sommes pressés de voir Périgueux s'embellir pour mieux séduire les touristes, de laisser à Michel Moyrand le temps de s'y mettre. Alors en bons citoyens responsables, on attend ; mais cela fait près de quatre mois qu'il est à la mairie et je serais bien incapable aujourd'hui de citer une seule décision ou action concrète que M. Moyrand a prise... il semblerait qu'il y ai quelqu'un à la mairie qui se sente aussi langoureux que moi...
Jean LAFON reçoit le premier prix
Jean LAFON reçoit le premier prix

Bernard CHAMPI - second prix
Bernard CHAMPI - deuxième prix

Arnaud PAUTHIER - troisième prix
Arnaud PAUTHIER - troisième prix

Les enfants
Les enfants (dont quatre enfants de la famille ADONEL) ont aussi pris part au concours

Voici Charline Didier, quand elle a remporté le premier prix au Cadre d'Or 2007
Un billet que j'ai publié en 2007 au sujet du 21ème Cadre d'Or de Périgueux (2007) ›
Renseignements :
Jean-Louis DALL’OMO : 05.53.54.46.70 (HR)
Jean-Pierre VIGNAL : 05.53.08.44.33

Libellés : , , , ,




Commentaire de Anonymous Mathilde , le 27 août 2008 00:22  

Les photos sont toujours aussi belles et les articles intéressants.
A +

Commentaire de Blogger Telmo Pereira , le 24 août 2009 12:12  

Ainsi que les remarques très pertinantes et un regard attentif a tous les petits détails...
A+

Oscar Rabine expose a Perigueux publié le samedi 15 mars 2008

Peinture avec chat de Gustave Rabine
Peinture avec chat de Gustave Rabine
J'ai rencontré mon ami Jean Boussuges « le poète du Coderc », ce vendredi soir, appuyé contre une barrière, reprenant son souffle. Il se rendait au Musée d'Art et d'Archéologie du Périgord où le célèbre peintre russe Oscar Rabine faisait son vernissage. Je l'ai naturellement accompagné.

Xavier Darcos, en présence de Véronique Merlin Anglade, la conservatrice du musée et de Jean-Paul Daudou fait un discours pour nous présenter Gustave Rabine
Xavier Darcos (et oui, il est partout ce monsieur... notez la confortable paire de chaussures qu'il porte) en qualité de maire de Périgueux et ministre de l'éducation nous présente Oscar Rabine. On peut apercevoir Véronique Merlin Anglade, la conservatrice du musée et Jean-Paul Daudou


Visiteurs lors de l'exposition de Oscar Rabine
Visiteurs lors du vernissage d'Oscar Rabine
Oscar Rabine signe des posters
Oscar Rabine signe ses posters. Sa femme est à ses côtés

Mise à jour : 27 avril 2008
Je ne finirai donc jamais le billet sur Oscar Rabine... nous sommes à la veille de la fin de son exposition et il est maintenant trop tard. Je viens de rajouter quelques photos pour vous donner un petit aperçu de son style et de la qualité de ses œuvres.
Pique-nique capitaliste par Oscar Rabine
Le train et le chatLes loups ont faim

Sculptures d'Etienne Haidu (1907 - 1996)
Une impressionnante collection de sculptures d'Étienne Haidu (1907 - 1996)

Libellés : , , , , , ,




Commentaire de Anonymous Anonyme , le 17 mars 2008 23:48  

Merci de l'info et des photos! je vais courir au musée voir Rabine et revoir les sculptures d'Haidu!

Musée d'Orsay Paris publié le lundi 7 janvier 2008

Avant que je me lance moi aussi dans une rétrospective des évènements qui ont impacté l'année passée, voici un petit compte rendu de mon récent séjour dans notre capitale.

Musée d'Orsay et Tour Eiffel 30 décembre 2007J'y ai été invité par ma chère sœur (deuxième dans l'ordre de naissance d'une flopée de bambins) qui a failli me quitter, moi, la famille et cette terre en début 2007. Ce fut un choc lorsque j'appris en mars ou avril dernier qu'elle avait était victime d'une attaque cardiaque. Elle est femme et encore jeune, et selon les statistiques, cela n'aurait pas dû lui arriver... mais nous ne sommes pas maître du destin. Enfin bref, tout ceci est un peu personnel et je n'en parle à l'instant que pour la remercier une fois de plus de m'avoir permis de passer quelques belles journées en sa compagnie si prés de Paris.

L'horloge au Musée d'OrsayDe Paris même (ou plus précisément du Bouillon Chartier où j'ai déjeuné le 1er janvier) j'en parlerai dans un second billet. Aujourd'hui, je veux vous faire partager un peu de l'immense plaisir que j'ai eu à visiter de nouveau le Musée d'Orsay. Situé sur la rive gauche, vis à vis du jardin des Tuileries, le Musée d'Orsay est cette ancienne gare bâtie pour la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, et inaugurée en 1900. C'est Valéry Giscard d'Estaing qui afin de compléter le Louvre a eu l'idée d'en faire un musée ; mais c'est en 1986, sous le septennat de François Mittérand que le musée d'Orsay a ouvert ses portes pour la première fois au public.


Musée d'Orsay Paris, intérieurQue vous y soyez déjà allé ou non, je ne peux que vous inciter à vous y rendre. Il y a une telle abondance d'œuvres exceptionnelles qu'on en ressort abasourdi : Monet, Manet, Van Gogh, Degas, Renoir, Gauguin, Matisse, Redon, Courbet*... leurs œuvres les plus célèbres sont toutes là, accrochée aux murs, si près de nous les visiteurs, qu'il suffirait d'incliner notre corps un peu vers l'avant pour que notre nez frotte contre la toile sans prix. Cela ne manque pas de m'inquiéter car il s'agit bien là d'œuvres uniques et irremplaçables. Heureusement les semonces « pas de flash » qui fusent de tous coins, sont là pour nous rappeler l'omniprésence des gardiens et leur extrême vigilance.


Musée d'Orsay Paris, intérieurJ'ai voulu accompagner ce billet de quelques unes des photos des peintures que j'ai prises avec mon Sony Cyber-shot, sans trépied et bien entendu sans flash... La plus part des photos sont ressorties floues et j'ai fait ce que j'ai pu avec Photoshop pour les rendre aussi nettes que possible. Parmi ces photos se trouve celle de l'Angélus de Millet. Seule dans une petite salle, elle a son gardien attitré. Alors que la Joconde de Vinci au Louvres parait trop petite, l'Angélus parait trop sombre. J'ai essayé de l'éclairer un peu mais je n'ai fait aucun effort pour éliminer les reflets causés par la vitre qui protégeait la toile.

Mes artistes préférés : Gauguin, Cézanne, Monet, Degas
Mes toiles préférées parmi celles ci-dessous : je n'arrive pas à me décider... Je dois dire que je suis particulièrement attiré par le portrait de Madame Lwoff par Serov (sous Gauguin), les pellerins allant à la mecque de Belly, la maison du pendu de Cézanne, les repasseuses de Degas, le Pavet de Chailly de Monet...

*Il y avait seulement un ou deux Courbet au Musée car toutes ses plus grandes œuvres (dont l'origine du monde) sont présentement exposées au Grand Palais jusqu'au 28 janvier 2008 (pour ensuite aller à New York et ailleurs dans le courant de l'année).

Cliquez sur la photo pour faire apparaître un agrandissement sous celle-ci.
Cézanne, la maison du penduCezanne, les joueurs de cartesWhistler, arrangement gris et noir
Manet, le dejeuner sur l'herbeManet, Stephane MallarmeCaillebotte, les raboteurs de parquet
Van Gogh, autoportraitVan Gogh, nuit étoiléeVan Gogh, la chambre à Arles
Belly, pèlerins allant à la mecqueBurnand, Les disciples Pierre et Jean courant au Sépulcre le matin de la RésurrectionL'Angélus de Millet
Degas, dans un caféDegas, la classe de danseDegas, les repasseuses

Gauguin, autoportrait et JésusGauguin, les meules jaunesGauguin, Arearea
Sisley, la neige à LouveciennesSerov, Madame LwoffMonet, femme avec ombrelle tournée sur la gauche
Monet, Pavet de ChaillyMonet, les charboniersMonet, meule de fin à la fin de l'été
Seurat, le cirqueRedon, jeune fille au bonnet bleuEdefelt, Louis Pasteur
Rousseau, charmeuse de serpentLhermitte, paye des moissonneursRenoir, bal au Moulin de la Galette

Quelques petits conseils : si vous le pouvez, achetez votre billet à l'avance pour vous éviter de faire la queue au guichet pendant plus d'une heure (vous trouverez un guichet près de l'entrée specialement ouvert pour cela). Le billet pour un adulte coûte 7.50€. Sachez que les œuvres majeures sont dans les salles situées aux étages supérieurs. Consacrez 3 ou 4 heures à votre visite ou vous n'aurez pas assez de temps pour tout admirer. Il faut se diriger vers la sortie à partir de 17h30 car le musée ferme ses portes à 18h00.
Le site officiel du Musée d'Orsay ›

Libellés : ,




Commentaire de Anonymous Anonyme , le 8 janvier 2008 18:34  

Rien que du bonheur pour les yeux.

Commentaire de Anonymous Annick , le 8 janvier 2008 19:00  

Que de merveilles rapportées du Musée d'Orsay ! Ces peintures sont toutes aussi belles les unes que les autres - Monet - Gauguin - Millet, je ne m'y connais pas assez pour tous les nommer. Mes yeux incultes ne peuvent pas toujours comprendre le thème des toiles ou faire justice aux couleurs si merveilleusement assorties et qui nous font oublier le monde si gris dans lequel nous vivons. Merci à toi pour ce grand moment de bonheur.

Commentaire de Anonymous TTNE , le 13 janvier 2008 16:59  

Salut, bon tu sais que je n'y connais rien en peinture mais je ne suis pas indifférente aux "disciples Pierre et Jean courant au sépulcre le matin de la Résurrection" et aux "rabotteurs de parquet". Je n'ai pas encore visité ce musée mais cela ne serait tarder et vu ce que tu nous montres cela me donne encore plus envie. Biz

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 20 janvier 2008 03:04  

Très bon choix TTNE, surtout Caillebotte "les rabotteurs de parquets" qui est vraiment sublime. W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 10 février 2008 21:31  

Bonsoir, bravo pour ton reportage, nous allons peut-être y faire un saut, c'est vrai que ça donne envie. A bientôt, G et B

Une petite selection de mes billets



Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

Téléchargement des signets en cours / Tabs loading

PERIBLOG COMPTE PLUS DE 340 BILLETS...

Voici ci-dessous mes 25 derniers billets. Voir les archives (dans la colonne de droite) pour le reste mois par mois